Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Interview

Teddy Riner : ' le toutes catégories rend les choses passionnantes' Interview / mercredi 3 decembre 2008 / source : Service Presse du Titre Suprême


Trois semaines avant les championnats du monde open, qui auront lieu à Levallois les 20 et 21 décembre 2008, Teddy Riner a confié ses ambitions au service presse du Titre Suprême.

Comment abordes-tu ces championnats du monde toutes catégories ? As-tu eu droit à une préparation particulière ?
Je me prépare très sérieusement pour ces championnats à l’INSEP et avec mon club, mais je n’ai pas eu de préparation spécifique. En fait, j’avais surtout besoin de relâcher un peu la pression, et de couper avec le monde du judo, après unes saison où j’ai enchainé les Jeux Olympiques et les Championnats du Monde junior. Maintenant j’ai rechargé les batteries et je suis prêt à en découdre.

Qu’est ce que ça représente pour toi les toutes catégories ?
Avant tout, je me dis que c’est un championnat du monde avec un titre à aller chercher (ndlr : le Titre Suprême). Le fait que ce soit en toutes catégories rend les choses plus passionnantes, car je vais pouvoir me bastonner avec des – 100 et des - 90, qui ne vont rien lâcher et vont me rentrer dedans.

Justement, ne te sens tu pas un peu comme l’homme à battre ces derniers temps ? Est-ce une pression supplémentaire ?
C’est vrai que je suis attendu à chacune de mes sorties, mais je ne suis pas le seul dans ce cas là.. Mes adversaires me connaissent et m’analysent, mais c’est la loi du sport et ça ne me gêne pas plus que ça. J’essaye de me concentrer sur moi-même et de ne pas penser aux autres ; c’est comme ça que je gère la pression.

vas disputer ces Championnats du Monde en France, à Levallois, qu’est ce que ça t’inspire ?
Je suis super content de combattre en France. On sera à domicile, il y aura le public avec nous et ma famille et mes amis pour me soutenir. C’est une chance énorme.

Dernièrement le Champion Olympique japonais Satoshi Ishii a annoncé sa retraite en judo pour se tourner vers le combat libre … Est-ce une déception de ne pas pouvoir l’affronter ?
Tout d’abord, il a fait son choix et je le respecte. Mais c’est vrai que c’est frustrant de ne pas pouvoir le rencontrer. On ne s’est jamais pris en compétition, juste en randoris, lors de stages. J’aurais aimé pouvoir l’affronter car c’est un sacré bastonneur.

Y-a-t-il des adversaires que tu redoutes particulièrement sur ce championnat ?
Au vu des engagés, le niveau sera très relevé, c’est sûr. Je respecte tous les adversaires potentiels, mais il n’y en a aucun que je n’ai pas envie d’affronter. Je prendrai les combats les uns après les autres avec pour seul objectif : la victoire.

Interview réalisée par Bastien Puget


le site officiel : www.letitresupreme.com

Réagir à cet article