Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Interview

Séverine Vandenhende : en 1999, j'ai failli arrêter Interview / mardi 21 septembre 2010 / source : interviewsport.fr


Championne olympique il y a tout juste 10 ans, Séverine Vandenhende revient sur sa carrière dans une interview accordée à notre partenaire interviewsport.fr

Séverine, vous êtes devenue championne du monde de la catégorie des -61 kg en 1997, à Paris. A l'époque, vous attendiez-vous un peu à remporter ce titre ou alors cela a été une surprise totale ?
Durant la saison, j'avais battu des filles fortes de la catégorie. Je venais de faire troisième aux Championnats d'Europe, donc je savais que mon niveau pouvait me permettre d'accéder au podium. On a toujours envie de gagner quand on est en compétition. A 23 ans, il s'agissait de mon premier Championnat du monde : j'avais un statut outsider et je m'étais dit qu'une place sur le podium, ça serait génial.

Au fur et mesure de la compétition, je me sentais de mieux en mieux et j'avançais combat par combat. Et puis, il y a la certitude d'être sur le podium après avoir gagné la demi-finale... Cela peut être à double tranchant : laisser filer le titre car trop de relâchement, ou au contraire être l'outsider qui va saisir sa chance sans complexe. J'ai eu la chance de monter sur la plus haut marche du podium à Paris pour un Championnat du monde, et ça, c'est magique !

Avant ce titre, vous aviez vécu plusieurs années dans l'ombre de Cathy Fleury. Comment avez-vous vécu cette période ?
Dans l'ombre de Cathy Fleury, comme vous dîtes, oui et non... Je sortais des juniors, où j'avais réalisé quelques belles performances. Cependant, être performante en seniors prend parfois un peu de temps. Même si effectivement, j'ai rapidement fait quelques belles performances en seniors, il ne faut pas oublier que Cathy était championne du monde et championne olympique. En m'entraînant au quotidien avec elle, j'ai pris conscience qu'il y avait beaucoup de travail à fournir pour atteindre son niveau. Paradoxalement, être numéro 2 derrière Cathy m'a sûrement permis de progresser plus vite. Ce fut un mal pour un bien !

En 2000, vous avez été championne olympique des -63 kg à Sydney. Etait-ce la réalisation d'un rêve pour vous ?
Tout sportif de haut niveau rêve d'être un jour champion olympique... C'est le titre suprême ! Ce titre a pour moi une saveur particulière. J'étais remplaçante en 1996 pour les JO d'Atlanta (derrière Cathy) et je m'étais dit : 'ce n'est pas grave, tu seras championne olympique à Sydney'. Entre temps, j'ai subi deux opérations (une à l'épaule en 1998 et une au genou en 1999) et j'ai fait un Championnat du monde catastrophique en 1999, donc forcément, ce rêve olympique semblait s'éloigner peu à peu. L'année 2000 m'a fait oublier 1999. Au fur et à mesure de la saison, j'ai repris confiance en moi et les résultats ont suivi pour être au top le jour J.

Lire la suite de l'interview


Palmarès et vidéos de Séverine Vandenhende

Réagir à cet article