Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Interview

3 questions à Stéphanie Possamai Interview / mardi 15 juin 2010 / source : alljudo.net


Stéphanie Possamaï a disputé ce week-end son premier tournoi World Cup en +78 kg. Impressions.

Bonjour Stéphanie, qu’est-ce qui a motivé ta décision de monter en +78 kg ?
Ce sont les entraîneurs nationaux qui me l’ont suggéré. La proposition m’avait déjà était faite l’année dernière mais j’avais refusé, après avoir vu une lourde se blesser gravement au genou lors d’un stage à l’étranger.  La proposition m’a été refaite après Rio et la Tunisie, puisqu’on m’a fait comprendre que j’avais peu de chances d’être retenue pour les mondes en -78 kg. J’avais jusqu’au 31 mai pour donner ma réponse, et j’ai décidé de relever ce challenge. Cela me donne une nouvelle source de motivation, avec un bel objectif : accompagner Eva Bisséni à Tokyo. Maintenant, dans mon esprit, après ce défi de trois mois je compte revenir en moins de 78kg au début de la prochaine saison…à moins que je ne devienne championne du monde en +78 kg !

Comment s’est déroulée ta première compétition, à Tallinn, ce week-end ?
J’étais un peu inquiète car il y avait beaucoup de monde dans le tableau, ce qui est plutôt rare dans cette catégorie. Au premier tour je bats l’Estonienne Kull sur seoi-nage, puis je bats la Turque Kocaturk avec deux shido. Ensuite je me retrouve face à celle que l’on surnomme la muraille de Chine, la Chinoise Liu, qui doit faire 1m95 et 120-130 kg. Avec son allonge c’est vraiment difficile de poser les mains, mais j’y suis parvenue une première fois après une minute de combat, et j’ai lancé un yoko-tomoe-nage compté wazari. Un peu plus tard dans le combat, je parviens une deuxième fois à poser les mains, je lance une nouvelle fois yoko-tomoe-nage, mais elle ne se laisse pas surprendre et elle m’immobilise. En repechâges, je commençais à être un peu cramée, et je me fais prendre au sol par l’Ukrainienne Kindzerska. Il faut dire que c’est la première fois que je commence une compétition à 10 heures et que je termine les repêchages à 11 heures et quart. Ils ont enchaîné les combats à toute vitesse, et je n’avais plus trop de lucidité au moment de mon dernier combat.

Quels sont les enseignements que tu retires de cette première compétition en +78 kg ?
J’avais déjà eu l’occasion d’affronter des lourdes lors des compétitions par équipes de club, donc je n’étais pas totalement dans l’inconnue. Mais ce que je retiens c’est qu’il faut que je travaille ma mobilité, je ne dois pas me laisser fixer. En -78kg je cherche à m’imposer physiquement, mais là il faut que j’oublie. Je vais pouvoir travailler dans cet optique dès la semaine prochaine, puisqu’il y à un stage à Bourges au cours duquel il devrait y avoir pas mal d’étrangères. Pour la suite, j’espère que je ne vais pas être jugée sur mon seul résultat de ce week-end, et que serais retenue pour disputer Moscou.

 


Le palmarès de Stéphanie Possamaï

Réagir à cet article