Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Tournoi de France juniors - les réactions Article / lundi 19 mai 2008 / source : alljudo.net


Le tournoi de France juniors s'est déroulé à Villeurbanne les 17 et 18 mai 2008. Retrouvez les réactions de tous les finalistes français, et des entraîneurs nationaux Jérôme Dreyfus et Guy Delvingt.

Jérome Dreyfus (entraîneur national de l’équipe féminine junior) : « C’est un bilan vraiment mitigé avec seulement quatre médailles obtenues par quarante-quatre athlètes, dans trois catégories. Dans les autres catégories il y a des raisons de s’inquiéter. Maintenant je ne suis pas vraiment surpris car nous avons des troupes assez tendres au niveau de leur vécu. La vérité, c’est qu’il faut désormais leur faire passer des caps. Nous avons des filles qui sont motivées et qui ont des qualités, mais elles doivent progresser dans les situations très intensives, et ne pas se mettre en dessous lorsque le combat se durcit. »

Maya Thoyer (1e en 70 kg) : « J’étais très stressée en début de journée car il y a tout de même la perspective des championnats du monde. Je n’avais rien fait en Russie, et j’avais tout misé sur le tournoi de France. Avec cette victoire je remets les compteurs à zéro avec Jessy Florentin qui avait gagné en Russie. »

Alice Delplanque (2e en 78 kg) : « Je sui déçue de ma finale face à cette Allemande qui m’avait déjà battue l’année dernière et qui m’a explosée physiquement. Maintenant sur la journée, je suis très heureuse d’être la première française. »

Automne Pavia (1e en 57 kg) : « Je suis contente d’avoir gagné, car j’avais fais deuxième et troisième les années précédentes ici à Lyon. En finale je bats la Russe qui fait troisième aux championnats d’Europe, et deuxième au tournoi de Russie. Il reste deux tournois, la Pologne et Berlin, je ne sais pas encore si je vais y participer, mais ce que j’espère c’est être titulaire pour les championnats d’Europe et les championnats du monde afin de bien finir mes années juniors. »

Guy Delvingt (entraîneur national de l’équipe masculine junior) : « Il faut d’abord souligné que le niveau du tournoi était très relevé avec notamment des très grosses équipes de Russie, d’Allemagne, du Japon et de Pologne. Dans ce contexte plus difficile qu’en 2007, nous faisons une médaille de plus, et nous plaçons plus de finalistes. Il y a une ossature intéressante qui est en train de se dégager avec des leaders comme Legrand ou Idir, et des combattants comme Laignes et Malitourne, qui ont montré des choses tant du point vue des résultats que du comportement, sans oublier Hovanisian qui malgré sa 5e place à réalisé un bon parcours. En moins de 100 kg, Savatier confirme qu’il est le numéro un, en revanche le gros point noir se situe en plus 100 kg, où avec six participants français sur douze combattants, il n’y en a pas un seul dans les six premiers. Derrière Riner, nous sommes loin d’avoir le niveau et c’est inquiétant. Il faut sans doute envisager de regrouper les lourds sur une seule structure et mettre fin à leur éparpillement dans les différents pôles. Enfin, concernant les moins 55 kg, qui est une nouvelle catégorie au niveau international, c’était intéressant à voir. Les Français se sont bien débrouillés et l’on constate que les Russes sont déjà présents dans cette catégorie. »

Farid Idir (2e en 73 kg) : « J’ai fait une bonne journée, avec notamment la victoire sur le Japonais qui est troisième des championnats d’Asie. J’étais bien physiquement et mentalement, sauf en finale où je ne me suis pas libéré, je n’ai pas été assez agressif, face à ce Polonais qui était dur physiquement et sur les mains. J’ai également été gêné par son déplacement vers la gauche, un déplacement sur lequel je fais harai-goshi, mais là ça n’a pas fonctionné. C’est un axe de travail pour la suite. »

Florian Malitourne (2e en 81 kg) : « J’ai pris les tours les uns après les autres, et cela c’est bien passé face à des adversaires que je ne connaissais pas, à l’exception du Russe que je bats au premier tour. En finale je n’ai pas réussi à repousser le Russe, et il a pu venir au corps à corps pour me mettre ko-soto-gake. Le constat c’est que je manque de puissance face à ce genre d’adversaire. »

Anthony Daignes (2e en 90 kg) : « J’ai eu des bonnes sensations aujourd’hui, mais c’est dommage que je commette cette erreur au début de la finale face au Russe. Ensuite il a fallu faire la course derrière, cela me laisse des regrets. Maintenant il faut continuer de travailler, il va falloir aller se départager (ndlr : avec Hovanisan) sur les prochains tournois. »



Réagir à cet article