Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Championnats de France 1D (F) : commentaires Article / mardi 15 janvier 2008 / source : alljudo.net


Suite aux championnats de France 1e division 2008 disputés ce week-end à Toulon, retrouvez les commentaires concernant les catégories féminines.

48 kg
Victorieuse en 2005 et 2006, Laetitia Payet s’était fait chipper le titre en 2007 par Aurore Climence. Elle débute l’année 2008 en récupérant son bien face à la surprenante Lucile Duport (3e des championnats de France juniors 2007). Emile Lafont et Aurore Climence complètent le podium.

52 kg
En ce début d’année olympique Frédérique Jossinet avait choisi de s’épargner un régime en disputant les championnats de France en moins de 52 kg. Très à son aise, elle domine le championnat grâce notamment à son excellent travail en newaza. En finale elle martyrise Delphine Delsalle qui aura passé une grande partie du combat à subir les enchaînements au sol de l’Orléanaise. Les médailles de bronze reviennent à la jeune Shirley Elliot et à « l’ancienne » Elise Panei dont c’était la dernière compétition.

57 kg
La retraite de Fanny Riaboff conjuguée à l’absence de Barabara Harel, laissait la place libre à Irène Chevreuil qui était apparue très en forme lors des championnats de France par équipes. C’était sans compter sur Sarah Loko qui signe un joli retour après une saison 2007 en demi-teinte. Christelle Faure, troisième, monte sur le podium national senior pour la onzième fois, tandis que Audrey La Rizza venue faire un tour dans la catégorie supérieure obtient la seconde médaille de bronze.

63 kg
Valeur montante de la catégorie, Emmanuelle Payet abordait ces championnats de France avec la volonté de s’affirmer comme la numéro deux derrière Lucie Decosse. Tout ne fut pas facile pour la championne du monde universitaire, notamment en quart de finale où Rizlen Zouak la poussait au golden score, et en finale où elle s’imposait d’un court koka face à Virginie Henry. A défaut d’être flamboyante, elle a su s’appuyer sur des qualités de battantes et sur une capacité à gagner dans la difficulté, pour aller chercher son premier titre national.

70 kg
Si les caméras de télévision présentes le samedi avaient prolongé leur séjour varois, elles auraient pu ramener une image unique : une finale de championnat de France opposant deux championnes du monde, Lucie Decosse et Gévrise Emane. Engagée et ouverte, la finale a failli tourner court, puisque Lucie Decosse trouvait l’ouverture dans les premières secondes du combat sur un o-uchi-gari compté ippon, avant d’être ramené à wazari. Gévrise Emane s’employait alors à combler son retard mais elle se heurtait à la garde de fer de son adversaire. Elle était toute proche de trouver l’ouverture sur une tentative de balayage, puis sur un contre à la dernière seconde, mais son action était dehors. Lucie Decosse pouvait savourer son deuxième titre consécutif dans cette catégorie des moins de 70 kg qui n’est pas (encore ?) la sienne.

78 kg
On attendait plutôt Lebrun ou Possamaï, et c’est finalement Lucie Louette qui s’impose en ayant dominé les deux favorites. Vainqueur à Moscou, deuxième à Rotterdam, championne d’Europe des moins de 23 ans, et désormais championne de France, la pensionnaire du JAMP est maintenant une postulante incontournable à la place de titulaire pour les Jeux. Cantonnée à un rôle d’outsider en 2007, elle va devoir apprendre à se comporter en favorite, ce qui n’est pas forcément le plus simple. Elle possède toutefois de solides atouts pour venir coiffer ses deux aînées dans la dernière ligne droite. Pour ces trois là, le tournoi de Paris s’annonce déjà décisif.

+78 kg
En l’absence d’Anne-Sophie Mondière, légèrement blessée à une cheville et qui ne souhaitait pas prendre de risque avant le TIVP, Ketty Mathe en a profité pour remporter un premier titre senior qui est peut-être le premier d’une longue série. La combattante de Sainte-Geneviève a été impressionnante, et sur ce qu’elle a montré, elle pourrait rapidement devenir une concurrente sérieuse pour Anne-Sophie Mondière.



Réagir à cet article