Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - FFJDA

Le judo que vous voulez pour demain FFJDA / samedi 17 fevrier 2018 / source : alljudo


Frédéric Demontfaucon tente depuis quelques semaines d'organiser la grogne des professeurs et des amoureux du judo en diffusant un questionnaire 'le judo que vous voulez pour demain'. La réaction fédérale a été pitoyable.

Ancien champion, technicien reconnu, professeur de club, Frédéric Demontfaucon est aux premières loges pour constater, comme tant d'autres, que le judo va mal, notamment sur le territoire national, où l'empilement et l'évolution permanente des régles et des formules de compétition, finissent par faire fuir les adhérents.

Depuis quelques semaines il a entamé une action via les réseaux sociaux en diffusant notamment le questionnaire en ligne 'le judo que vous voulez pour demain'.

La réaction de la FFJDA a été à la hauteur de la petitesse de ses dirigeants qui ont fait parvenir un courriel aux présidents de Comité et de ligues, dans lequel M. Girardot donne des leçons de respect et de politesse, et explique qu'il aurait du être concerté avant qu'un mail soit envoyé aux présidents de ligues, de comités et aux cadres techniques. il a sans doute oublié que leurs adresses email étaient disponibles sur la toile, et que accessoirement l'objet d'une fédération était de fédérer.

Le courriel adressé aux présidents de ligues de comités :

'A L’ATTENTION DE MMES ET MM. LES PRESIDENT(E)S DE LIGUE ET DE COMITE

Pour information : Mmes et MM. les membres du Conseil d’Administration, les responsables de l’ETR, les RAR et les Chefs de service

Objet : « enquête » intitulée « le judo qu’ils voudraient pour l’avenir »

Madame la Présidente, Monsieur le Président, cher(e) ami(e),

Nous sommes alertés par un certain nombre d’entre vous au sujet de la réception d’une « enquête » intitulée « le judo qu’ils voudraient pour l’avenir' 
Au-delà de notre étonnement concernant la diffusion de cette prétendue « enquête », avec accès aux adresses de messagerie des présidents de ligues, comités, CTF et délégués nationaux, sans sollicitation préalable du siège fédéral, il est bien évident que la Fédération n’en cautionne aucunement le contenu et pas davantage le procédé d’utilisation des fichiers fédéraux, dépourvu de toute forme de politesse et de respect vis-à-vis de notre institution. 
Cette « enquête » privée n’a aucun caractère officiel et ne correspond pas à notre processus de consultation et de concertation avec les délégués, élus à cet effet, et les dirigeants des OTD. 
Je vous remercie de nous tenir informés de tout ce qui pourrait concerner cet envoi. 
Bien cordialement.

Jean-René GIRARDOT
Vice-Président Secrétaire Général FFJDA'

 



Réagir à cet article

  • fox45 - le 20/02/2018 à 11:54

    Il serait temps que les enseignants se mobilisent et comprennent qu'en se regroupant, nous serions les plus forts !!!Les cadres techniques l'ont fait depuis longtemps et ils sont beaucoup moins nombreux que les professeurs de club.Et si Frédéric DEMONTFAUCON prenait le leadership ... ???

  • NANY - le 18/02/2018 à 11:44

    Pauvre fédération qui ne sait plus quoi faire pour garder son petit pouvoir ! La bête se sentirai t’elle traquée et en danger ? Politesse et respect ? mais c'est quand même fort de café, c'est juste une consultation, une liberté d'échange et d'expression, dans le pays des droits de l'homme et de la liberté d'expression, c'est quand même le minimum syndical ? Grotesque ce courrier et lamentable comportement...........Des milliers de personnes vont pouvoir apprécier le fonctionnement de cette fédération et de ses dirigeants !!!! Grâce aux réseaux sociaux......et à vous les médias...... Honte à eux