Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - International

Agbegnen... ouf ! International / vendredi 27 avril 2018 / source : alljudo


On retiendra de la deuxième journée des Français la victoire ébouriffante de Clarisse Agbengnenou et l'encourageante septième place de Alpha Djalo. Les autres Français du jour ont été éliminés prématurément.

Clarisse, quelle finale !
Clarisse Agbegnenou qui confessait après la compétition ne pas être dans un grand jour, pourra se réjouir d'avoir remporté l'un des plus beaux combats de ce championnat d'Europe, face à son éternelle rivale, la championne olympique Slovène Tristenjak. Une finale de très haut-niveau mondial, explosive, totale -pas un shido de distribué en 7 minutes-, en résumé, un grand moment de judo. C'est pourtant la Slovène qui avait ouvert le feu sur la première reprise de garde avec un seoi-nage supersonique (wazari). Il en fallait plus pour perturber la championne du monde en titre qui remettait rapidement les compteurs à égalité sur koshi-guruma, même si l'arbitre et la table mettaient plus d'une minute à l'annoncer, et alors que le combat avait déjà repris. La suite, un véritable mano à mano, qui trouvait son apogée après trois minute de golden score sur un monumental okuri-ashi-barai de la judoka de Champigny. Un gros rayon de soleil dans le ciel gris des bleus.
Agbegnenou - Trstenjak en vidéo

Djalo, une septième place et des regrets

Alpha Djalo, l'un des nouveaux venus de l'équipe de France, aura eu le mérite de remporter le premier combat masculin de ce championnat et de justifier la confiance placée en lui. Pas si mal, puisqu'après deux jours de compétitions il est le seul Français à avoir passé un tour.
Une première victoire arrachée dans le golden score face au Britannique McWatt (seoi-nage), puis une seconde face au Croate Dominik Druzeta, en bronze en 2017, blessé à un genou en cours de combat et qui cédait durant le golden score. Les portes du dernier carré s'ouvraient, mais le Belge Chouchi allait se charger de les refermer. Dominateur au kumi-kata, dangereux sur o-chi-gari, le Belge se retrouvait avec deux shidos d'avance, et il allait ensuite punir deux fois le Français en contrant des tentatives pas assez préparées en seoi-nage. Djalo se voyait offrir une deuxième chance face au Portugais Egutidze. Mais ce dernier avait retenu la leçon de sa défaite face au Français à Dusseldorf : il venait le coller et concluait rapidement sur ko-soto-gari.

Un petit tour et puis s'en vont

Les autres Français du jour perdent rapidement et sans s'être vraiment exprimés. Allardon est dominé par le futur vainqueur l'Israelien Muki (sode puis ashi-guruma), Otmane est battu dans la première minute par l'Allemand Vennekold (o-uchi-gari), et pire, Marie-Eve Gahié, tête de série numéro un, se fait contrer sur ura-nage par Michaela Polleres, une jeune autrichienne qui termine en bronze, après avoir déjà été médaillée en juniors et en moins de 23 ans.


Résultats championnats d'Europe Seniors 2018

Réagir à cet article