Revoilà Robin

Judo : les actualités du judo en France et dans le monde / Article / lundi 26 novembre 2012 / source : alljudo.net


La deuxième journée des championnats de France aura notamment été marqué par le retour de Pierre-Alexandre Robin.

-90kg : Massimino déjoue les pronostics
Dans cette catégorie en phase de renouvellement, on attendait de voir si les jeunes loups Alexandre Iddir (Levallois) et Axel Clerget (Marnaval) allaient montrer les crocs, ou si Romain Buffet (Orléans) allait pouvoir confirmer un statut de leader assez théorique après ses JO ratés. C'était sans compter sur Vincent Massimino (Sartrouville) habitué des podiums première division mais qui ne s'entraine plus à plein temps, conciliant judo et vie professionnelle. Pourtant sa victoire ne souffre d'aucune contestation, il a été le plus fort aujourd'hui. Prêt physiquement et mentalement, il a su faire tomber et gérer intelligemment quand il le fallait. Son combat en demi-finale contre un Axel Clerget très conquérant, fût l'un des temps fort de la journée et il l'a gagné assez largement (12/1).

-100kg : Maret au métier
En l'absence de Thierry Fabre, Cyrille Maret était venu faire le boulot et il l'a fait sans jamais être inquiété. Pas vraiment rassurant pour cette catégorie, si l'on tient compte du fait que le Levalloisien s'est très peu entraîné depuis trois mois en raison d'une formation professionnelle à plein temps. La bonne nouvelle c'est la progression de Clément Delvert (Flam 91), finaliste pour la première fois en seniors, et qui, même s'il n'y est pas parvenu, à affiché l'attitude qu'il fallait pour tenter de bousculer l'ancien Dijonnais.

+100kg : Revoilà Robin
En l'absence de Teddy Riner et Matthieu Bataille, Jean-Sébastien Bonvoisin était le favori attendu. Malheureusement pour lui, le judoka Sainte-Geneviève est tombé sur un Pierre-Alexandre Robin (ACBB) solide et bien inspiré aujourd'hui, qui lui administre un superbe uchi-mata lors de leur demi-finale. Est-ce suffisant pour dire que l'ancien médaillé mondial est revenu à son meilleur niveau ? Il faudra voir face à l'opposition étrangère...

-63kg : Agbegnenou repousse Ribout
Dans cette catégorie, tous les regards étaient tournés vers Morgane Ribout (Champigny), dont on pressent le retour au premier plan. Intéressante lors de ses premiers combats elle bute en demi-finale sur Clarisse Agbegnenou, qui l'emporte grâce a deux shidos au terme d'un combat fermé. La judokate d'Argenteuil remporte son troisième titre avec un plaisir non dissimulé au terme d'une finale archi-dominée contre Clémentine Louchez (Chilly-Mazarin). Si l'on ajoute Gévrise Emane, l'équipe de France est bien armée dans cette catégorie.

-70kg : Berger a su saisir sa chance
Cinquième l'année dernière, la judokate de Maisons-Alfort a profité de sa position d'outsider pour décrocher son premier titre national. En demi-finale elle a trouvé la clé pour battre la favorite Marie Pasquet (Champigny). en étant systématiquement sur l'attaque la première. En finale, elle se retrouve rapidement menée par Maya Thoyer (Pontault-Combault), mais elle trouve la solution avec sasae-tsuri-komi-ashi enchaîné en osae-komi.

-78kg : Louette, évidemment
Les deux filles les plus en vue de la journée se sont retrouvées logiquement en finale, et Marjorie Ulrich (Peugeot-Mulhouse) a pu mesuré l'écart qui la sépare encore d'une Lucie Louette très convaincante sur ce championnat. La judokate de Levallois remporte le titre haut la main, mais pour elle les vrais enjeux se situeront dans les prochaines semaines surtout face à l'opposition étrangère.

+78kg : Andéol, taille patronne
En pleine réussite actuellement, Emilie Andéol a confirmé son statut de leader actuelle des plus de 78kg. Plus forte dans tous les domaines que ses adversaires, elle surclasse en finale Rebecca Ramanich (Peugeot Mulhouse) avec un gros tsuri-goshi (wazari) conclut sur osae-komi. A 25 ans, la judokate de Champigny n'a jamais été aussi forte. Il lui reste encore des échelons à gravir, mais la progression affichée semaines après semaines est forcément une bonne nouvelle.


Résultats des championnats de France 1e division 2012
Retrouvez les commentaires du direct

Réagir à cet article