Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Pietri en or, Perrot en argent Article / samedi 24 octobre 2009 / source : alljudo.net


La France remporte son premier titre par Loïc Pietri (81 kg) tandis que Lucie Perrot (70 kg) décroche l\'argent. Les Japonais continuent leur razzia grâce aux deux victoires des féminines. Résultats, tableaux et commentaires.

Après son titre européen, Loïc Pietri a réussi le doublé en remportant le titre de champion du monde en moins de 81 kg. Son schéma, connu maintenant depuis quelques années, a fonctionné à merveille et il est relativement simple : toujours attaquer le premier, ne laisser passer aucune opportunité, pour finalement faire céder l\'adversaire. Pour que cela fonctionne il faut une condition physique parfaite – il l\'a – et un gros mental – le sien est en acier trempé – Au terme d\'une journée au cours de laquelle il aura battu tous les plus forts, et à chaque fois avec la manière, son titre est plus que mérité, il est tout simplement logique.

Lucie Perrot dispose elle aussi d\'un beau potentiel physique, d\'un gros mental, et d\'une aptitude certaine pour les seoi-nage. Poussée par un groupe de supporters bruyants et nombreux, elle a mis l\'ambiance dans Coubertin. Malheureusement elle est tombée, en finale, sur plus forte qu\'elle. A n\'en pas douter, la Japonaise Tachimoto qui l\'a battue, fera très bientôt parti des meilleures mondiales.

Deux nouveaux titres pour le Japon, grâce à leurs féminines Yamamoto (63 kg) et Tachimoto (70 kg) qui ont dominé leur sujet : newaza sur la base de sankaku-jime, seoi-nage, uchi-mata, elles ont déjà toute la panoplie du haut-niveau. En moins de 90 kg, Daiki Nishiyama (3e) possède les mêmes capacités que son frère Yuki vainqueur hier en moins de 73 kg, mais physiquement il lui manque encore de la densité comme l\'atteste sa défaite en quarts de finale face à l\'Estonien Minaskin.Enfin, en moins de 81 kg, Kawakami est le Japonais le moins convaincant que l\'on ai vu jusqu\'à présent, mais il est quand même troisième...

Les Russes ont remporté leurs deux premières médailles (une argent, une bronze) ilétait temps pour une nation qui aspire à être la numéro un mondiale.

Selon l\'encadrement géorgien, l\'interdiction d\'attaquer aux jambes ne les gêne pas, car dans la lutte traditionnelle géorgienne tout se passe au dessus de la ceinture.

On a aimé
- le Coréen Kang, roi du suspens. Mené il remporte son premier combat à 2s de la fin, avant de récidiver au deuxième tour en s\'imposant à 7s du terme. Mais la méthode à ses limites, au troisième tour il a perdu.

- Kosei Inoue. Présent dans les tribunes vêtu d\'un simple survêtement \'nippon\', la star du judo japonais est abordable et déambule au milieu des spectateurs. Observateur attentif, installé au premier rang, il ne perd pas une miette des combats qui se déroulent sous ses yeux, comme le vrai passionné qu\'il est.

- Le combat entre Joo et Ju !

On a pas aimé
- la cinquième place de l\'Italienne Gwend. Bien droite, élégante et offensive, il lui a manqué d\'un peu de sens tactique pour aller plus loin, un beau potentiel.


Le parcours des Français
Tableau des médailles

Réagir à cet article