Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Interview

Teddy Riner : " le club, c'est un plus" Interview / mardi 30 juin 2009 / source : alljudo.net


A l’occasion de la conférence de presse qui faisait suite à la venue de Teddy Riner au Levallois SC, les différents protagonistes ont commenté le transfert du champion du monde.

Patrick Balkany (député-maire de Levallois) : « Il faut que Teddy sache qu’ici il rejoint une famille. Généralement, les champions qui nous rejoignent restent au club, même après leur carrière. On ne fait pas un coup, on le soutiendra pendant 4 ans (ndlr : c’est la durée de son contrat) et il pourra compter sur nous tout au long de sa vie. Teddy est une icône du sport français, nous souhaitons qu’il soit le leader de l’équipe de France au Jeux de 2010, voir même son porte-drapeau. »

Jean-Pierre Aubry (Président du LSC omnisport) : « Nous avons commencé les négociations il y a deux mois après que Teddy soit venu nous voir. Nous en avons immédiatement informé les dirigeants du Lagardère Paris Racing. Samedi dernier, dès que Teddy avait donné son accord, j’ai personnellement appelé un représentant du Lagardère Paris Racing. Je tiens à le souligner car cela n’a pas toujours été le cas dans le sens inverse… »

Teddy, dans quel état d’esprit étais-tu au moment de changer de club. As-tu hésité ?
Oui j’ai un peu hésité, mais j’ai beaucoup de copains à Levallois et je vois que pour eux ça se passe bien, c’est ce qui m’a convaincu.

Qu’est-ce qui n’allait pas au Lagardère Paris Racing ?
Ici j’ai mes copains et il y a plus de monde sur le tapis. Ensuite je les voyais toujours gagner les championnats de France par équipes et ça aussi ça m’a donné envi. Si on pouvait gagner la Coupe d’Europe des clubs se serait vraiment bien.

L’entraînement et la vie d’un judoka passent en grande partie par l’équipe de France. Qu’est-ce qu’on vient chercher dans un club ?
Le club c’est un plus, on vient chercher un groupe, une ambiance et un regard différent au niveau du coach et de l’entraînement.

Dans quel état d’esprit abordes-tu ta prochaine compétition, les Jeux Méditerranéens ?
Je suis à cours d’entraînement car j’ai passé le bac et ça m’a pris du temps. Ce sera donc une compétition de reprise. L’idée c’est de se remettre en mode compétition, pour voir ce qu’il faut travailler dans la perspective des championnats du monde. A priori il y a aura certainement des manques au niveau physique et technique, mais j’y vais quand même pour gagner.



Réagir à cet article