Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Tournoi de France juniors : réactions Article / mardi 12 mai 2009 / source : alljudo.net


A l'issue du Tournoi de France juniors, qui s'est déroulé à Villeurbanne les 9 et 10 mai, les entraîneurs nationaux, Larbi Benboudaoud et Christophe Massina, nous livrent leurs impressions.

Larbi Benboudaoud (entraîneur de l’équipe de France masculine) : C’est difficile d’établir un bilan maintenant, car pour l’instant rien n’est figé. Il reste encore les tournois en Ukraine, en Pologne, en Allemagne ainsi que les stages pour se faire une opinion. Il y a pour l’instant un collectif France, et petit à petit l’entonnoir va se resserrer. Même s’il y a quelques leaders rien n’est établit. Dans les semaines qui viennent nous aurons un double objectif : trouver les meilleurs afin d’avoir une équipe de France performante pour les championnats d’Europe en septembre, puis pour les championnats du monde en octobre, et détecter les potentiels pour préparer l’avenir. Ce qui est sûr c’est qu’avec cette génération nous auront beaucoup de travail à effectuer pour atteindre le niveau mondial.

Christophe Massina (entraîneur de l’équipe de France féminine) : Lors de la première journée, j’ai apprécié le niveau d’engagement et la concurrence qu’il y a eu entre les Françaises, même si le niveau du tournoi m’a semblé moyen. En revanche, le deuxième jour, j’ai été déçu par l’engagement de nos combattantes, dans un contexte qui était un peu plus relevé que la veille. En 48 kg, les deux leaders Louise Raynaud (3e) et Marlène Robert (2e) se classent, tandis que Laurianne Jamet (3e) est en embuscade. En 52 kg, Lucie Deport (2e) revient bien après une longue blessure et dans une catégorie nouvelle pour elle, tandis que Laura Holzinger (7e) semble un peu émoussée par sa très belle saison. Marie Havy (3e) et Priscilla Gneto (3e) complètent le peloton de tête. En 57 kg, nous avons une belle surprise avec Morgane Brunet (2e) qui s’est livrée totalement et qui bat des filles fortes. Lola Benarroche (9e) arrive dans la catégorie, et comme c’est une fille travailleuse, je ne doute pas de sa future réussite. Nous avons une autre surprise avec Rachel Plas (3e) qui est junior 1e année, tandis que Julia Ruiz (5e), qui est juniors 2e année, a également montré de belles choses. En 63 kg, la jeune Clarisse Agbegnegnou (5e), qui est elle aussi junior 1, réalise une belle journée. Caroline Peschaud (7e) en revanche passe à travers, elle n’était pas dans un bon jour et elle a semblée émoussée par le tournoi et le stage de Saint-Pétersbourg. En 70 kg, Lucie Perrot (3e) réalise une bonne compétition. En 78 kg, je suis déçu par la performance d’Audrey Tcheuméo (3e) qui ne s’est pas assez engagée dans ses attaques et dans ses enchaînements. Compte tenu de son potentiel on attend plus, mais il vrai que maintenant elle est connue au niveau internationale, que les filles l’ont étudiée, et que cela devient plus difficile pour elle. On va continuer de travailler avec elle dans la perspective des championnats d’Europe et du monde juniors, mais également en vue de sa future carrière car elle peut viser les J.O. de 2012. Enfin en +78 kg, en l’absence d’Aurore Quintin, c’est un peu le désert, les filles que nous avons vu n’ont pas le niveau international.
Globalement, je pense que le Françaises sont au niveau européen. En revanche pour le atteindre le niveau mondial, il y a encore un cap à franchir. Je constate par exemple que lorsqu’elles sont menées, elles ne trouvent pas les ressources pour revenir, contrairement aux étrangères. Ce sera l’objet des stages durant l’été. Outre la technique et le kumikata, la plupart ont besoin d’accumuler des grosses charges de travail, pour s’habituer à la difficulté, car pour l’instant elles ne sont pas capables de réagir lorsque cela devient difficile.



Réagir à cet article