Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Le bilan français Article / vendredi 15 aout 2008 / source : alljudo.net


Le tournoi olympique vient de s'achever, il est tant de considérer les résultats des Français dans leur globalité. Bilan.

Avec quatre médailles, le bilan français n’est pas catastrophique et il efface, en partie, l’échec de 2004. Mais voilà il manque une médaille d’or pour que l’objectif fixé par la DTN soit pleinement atteint, pour que notre bonheur soit entier. Une médaille d’or qui aurait si bien été au cou de Lucie Decosse ou de Benjamin Darbelet, et qui aurait permis à la France de figurer en quatrième place au tableau des médailles.

Tant bien que mal, la France a tenu son standing et l’on peut s’en réjouir. Lorsque l’on voit le bilan des Russes (zéro médailles) on se dit que le pire est loin de nous. Mais il reste un sentiment de frustration, un goût d’inachevé. Sur ces Jeux, les Français ont été les champions des occasions manquées. Cinq finales perdues pour deux gagnées, des leaders comme Emane, Jossinet , voir Demontfaucon qui ne passent pas le premier tour, voilà les faits. On relève également, avec regret, une incapacité générale des Français à se sortir des combats pièges, un blocage mental lorsqu’il faut imposer le judo à ceux qui refusent de le faire. On pense bien sûr à Riner face à Tangriev, mais aussi à Harel face à Quintavalle, à Dragin face à Sobirov, à Emane face à Iglesias…

Un début d’explication réside dans la défaite initiale de Jossinet, contrée sèchement sur sa première attaque. Cela a marqué les esprits, et ses coéquipiers de l’Equipe de France en ont peut-être tiré les mauvaises conclusions. On ne le saura probablement jamais. Ce que l’on sait en revanche, c’est que le Japon finit une nouvelle fois à la première place. Les Japonais ne dominent plus le monde comme en 2004, plusieurs de leurs grands leaders se sont plantés, mais ils continuent à faire du judo sincèrement. Souhaitons que les Français s’en souviennent.


Résultats, tableaux, vidéos

Réagir à cet article