Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Bilan de la 3e journée Article / lundi 11 aout 2008 / source : alljudo.net


Barbara Harel : le meilleur et le pire.

Quintavalle, la surprise, Mammadli, la confirmation.

Le Japon humilié.

Harel, le meilleur et le pire
Fidèle à ses qualités, et à ses défauts, Barbara Harel a alterné le meilleur (victoires sur Kye et Boenisch) et le pire (défaites face à Quintavalle et Xu). Pour sa troisième participation aux Jeux, elle a laissé filer sa dernière chance de remporter une médaille olympique. Cinquième, comme en 2004, elle avait aujourd’hui le titre olympique dans les jambes et dans les bras. Ce qui lui a manqué ? Un peu de vice sans doute. Espérons qu’elle rempilera jusqu’aux prochains championnats du monde, et qu’elle ira chercher ce grand titre qu’elle mérite et qui effacerait son immense déception.

Une surprise et une confirmation
A l’instar de son compatriote Maddaloni en 2000, Giulia Quintavalle est devenue championne olympique alors que personne, ou presque - ;) à l'EdJ -, ne l’attendait. Tactique, opportuniste elle a su tirer profit de son allonge et elle s’est montrée très forte mentalement.
Chez les garçons, on attendait le Coréen Wang, champion du monde en titre, et c’est Mammadli qui a pris sa revanche dans un remake de la finale des championnats du monde 2007. Champion d’Europe surprise en 2006, puis vice-champion 2007, il s’offre le luxe de décrocher le titre suprême en remportant tous ses combats par ippon. Servi par une puissance exceptionnelle et par un judo moins rustre qu’il n’y paraît, il est devenu, à 19 ans, le premier Azéri champion olympique de judo. Pour l’anecdote, il s’était incliné lors des derniers championnats d’Europe face au Français Daniel Fernandes, non-qualifié pour Pékin…

Le Japon humilié
Sale temps pour l’équipe Japonaise, dont les deux représentants, Kanamaru (73 kg) et Saito (57 kg), se classent seulement septièmes. La déception est d’autant plus forte qu’ils étaient tous les deux médaillés lors des derniers championnats du monde. Le Japon glisse à la deuxième place du classement des nations, abandonnant la première à la formidable équipe de Corée, qui pourrait encore surprendre demain avec Kim Jae-Bum, un jeune combattant de 22 ans, champion d’Asie et vainqueur du tournoi Hambourg. Les Japonais, eux, compterons sur la championne Olympique en titre Tanimoto (-63 kg) et sur Takashi Ono (-81 kg) pour redorer leur blason.



Réagir à cet article