Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Championnats d\'Europe : le bilan français Article / lundi 14 avril 2008 / source : alljudo.net


Six médailles (2 or, 1 argent, 3 bronze), 13 catégories qualifiées sur 14, tel est le bilan comptable pour la France à l\'issue des championnats d\'Europe. Tour d\'horizon, catégorie par catégorie.

EN HAUSSE

Sébastien Berthelot (5e en 66 kg) :
Volontaire, talentueux, le \'bizut\' de l\'équipe de France masculine a bien négocié son premier grand championnat international. Battu en demi-finale par le très expérimenté Hongrois Ungvari, il aurait pu décrocher le bronze, si les arbitres avaient été un peu moins complaisant avec son adversaire, le Portugais Dias, qui après avoir marqué wazari en début de combat a passé son temps à détruire. Le pensionnaire du BC Thiais a-t-il convaincu les entraîneurs de l\'emmener aux Jeux ? il a certainement marqué des points, même si son manque d\'expérience reste un handicap à ce niveau là.

Christophe Humbert (5e en 100 kg) : Champion d\'Europe surprise en 2005, le Franc-Comtois échoue cette fois-ci au pied du podium, mais il a paru tout proche de son meilleur niveau. Son judo classique, sa mobilité, servis par un gabarit intéressant dans la catégorie, laissent entrevoir pour lui de réels possibilités au niveau mondial. A-t-il réussi le hold-up sur la catégorie qui pourrait lui permettre d\'aller à Pékin ? c\'est possible ...

Pierre-Alexandre Robin (3e en + 100 kg) : Très en forme depuis le début de l\'année 2008, le médaillé mondial 2005 a réussi de brillants Championnats d\'Europe, récompensés par une belle troisième place. Libéré de toute forme de pression -il sait déjà qu\'il ne participera pas aux Jeux - le pensionnaire de l\'ACBB a pratiqué un judo offensif qui lui a permis de disposer, pour la médaille de bronze, du Géorgien Gujejiani, sur deux magnifiques uchimata.

Barbara Harel (3e en 57 kg) : L\'Orléanaise continue sur sa lancée des derniers mois, avec un judo spectaculaire et efficace. Alors biensûr elle bute une nouvelle fois sur la maître tacticienne, l\'Espagnole Fernandez, mais dès lors que ses adversaires acceptent de faire du judo, elle gagne. Pour preuve, son combat pour la troisème place, expédié en 6s sur un de-ashi-barai d\'école. La Serbe Perisic n\'avait pas été prévenue, suivre Barbara dans son déplacement peut s\'avérer une expérience glissante...

Anne-Sophie Mondière (1e en + 78 kg) : Un tournoi de Paris raté, une Eva Bisseni de retour à son meilleur niveau, le spectre de 2004, - année où Eva Bisséni avait finalement été préférée à Anne-Sophie Mondière pour disputer les jeux - semblait pouvoir faire son retour. C\'était sans compter sur la capacité d\'Anne-Sophie Mondière à étre présente dans les grands rendez-vous. En remportant son troisème titre européen consécutif en plus de 78 kg, elle a remis les pendules à l\'heure et rappeler à ses concurrentes, qu\'elle sera une cliente sérieuse pour le titre olympique.

STABLE

Mathieu Daffreville (7e en 90 kg) : Au regard de ses performances au niveau international, le Réunionais est à sa place. Il lui reste maintenant à franchir un cap pour pouvoir rêver d\'un podium olympique. Cela passe sans doute par une évolution technique, car il est pour l\'instant trop dépendant de la réussite de son sumi-gaeshi, une technique que ses adversaires commencent à connaître.

Frédérique Jossinet (2e en 48 kg) : Comme à son habitude, Frédérique Jossinet échoue en finale d\'un grand championnat. Mais il faut bien reconnaître que cette fois elle méritait de gagner. Elle s\'incline face à la Roumaine Dumitru qui réussit l\'exploit de s\'imposer trois shido à deux en ne faisant aucune attaque. On appelle ça une leçon d\'embrouille.

Audrey La Rizza (5e en 52 kg) : Si elle n\'est pas encore à son exceptionnel niveau de 2007, Audrey la Rizza demeure néanmoins l\'une des solides combattantes de la catégorie. Son travail en newaza est en progrès, mais elle éprouve en revanche plus de difficultés pour faire tomber. Heureusement \"le judo c\'est comme vélo, ça ne s\'oublie pas\", et on peut penser que d\'ici les Jeux elle aura retrouvé l\'intégralité de son judo d\'attaque.

Lucie Decosse (1e en 63 kg) : Elle continue de planer sur la catégorie, et elle est peut-être actuellement la meilleure combattante mondiale toutes catégories confondues. A Pékin, toute autre performance que la victoire, serait forcément une énorme déception.

Gévrise Emane (3e en 70 kg) : De son propre aveu, \"pas dans un bon jour\", Gévrise Emane abandonne son titre européen à l\'Italienne Scapin, mais elle se console avec la médaille de bronze. C\'est tout de même rassurant pour elle de savoir que, même lorsqu\'elle n\'est pas en forme, elle peut aller chercher un podium.

EN BAISSE

Dimitri Dragin (défaite au 1e tour) : Battu dès son premier combat par le modeste Chypriote Krassas, Dimitri Dragin semble actuellement enfermé dans une spirale négative. Seule satisfaction : malgré cette échec la catégorie est qualifiée. Est-ce Dragin qui en sera le titulaire ? rien est moins sûr ...

Daniel Fernandes (battu en quarts, puis en repêchages) : On le préssentait depuis quelques temps déjà, la France ne sera pas représentée en moins de 73 kg aux Jeux Olympiques. La faute à Fernandes ? certainement pas, le vice-champion du monde 2003 a su rester au plus haut-niveau jusqu\'à l\'âge de 35 ans, ce qui en soit est déjà un exploit, et il était bel et bien le numéro un de la catégorie au niveau national. En revanche, il va falloir se demander pourquoi la relève tarde tant à venir dans une catégorie qui possédait il n\'y a pas si longtemps des garçons comme Gagliano, Kheder, Massina ou Fort.

Anthony Rodriguez (battu au 1e tour) : On était resté sur la sa formidable médaille d\'argent de Rio, et il faut bien reconnaître que malgré les circonstantes - Anthony Rodriguez a été gêné par des blessures au cours des derniers mois - il a déçu sur ce championnat. Alain Schmitt, très convaincant lors du tournoi de Paris, reste en embuscade, et il se pourrait bien que ces deux-là soient invités à aller se départager sur des tournois lors des prochaines semaines.

Stéphanie Possamaï (7e en moins de 78 kg) : La championne d\'Europe en titre a été gênée dans sa préparation par une blessure, a tel point que sa participation avait même failli être compromise. Elle qui avait pu profité il y a un an de la blessure de Céline Lebrun pour faire main basse sur la catégorie, voit cette fois-ci la situation s\'inverser. Cette contre-performance va probablement obliger les entraîneurs à la remettre en concurrence avec Céline Lebrun sur les prochains tournois, avant de prendre une décision qui, dans tous les cas de figure, sera extrêmement difficile.



Réagir à cet article