Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Tournoi de Paris : le bilan français par catégories Article / lundi 11 fevrier 2008 / source : alljudo.net


Avec trois médailles d\'or, une d\'argent et cinq de bronze, auxquelles on peut ajouter quatre places de cinquième, le bilan comptable des Français est bon. Le problème : pendant que les filles flambent, les garçons sont à la peine. Tour d\'horizon, catégorie par catégorie.

-48 A part une erreur en finale face à la Chinoise Gao, Frédérique Jossinet a réussi une journée parfaite. Derrière elle, la jeune classe de la catégorie, plutôt brillante au cours des dernières années, a cette fois-ci sombré.
-52 On pensait qu\'Audrey La Rizza avait un peu de marge, mais ce n\'est plus forcément le cas. Caroline Lantoine (5e) la devance et Delphine Delsalle n\'est pas loin, les prochains tournois s\'annoncent décisifs.
-57 Faut-il être déçu ou rassuré par la prestation de Barbara Harel ? Sans doute un peu des deux. Rassuré car elle a semblé proche de son meilleur niveau, et déçu, car lorsqu\'elle évolue à ce niveau, sa place doit être sur le podium. On retiendra également la septième place d\'Irène Chevreuil et la prestation décomplexée de Morgane Ribout, qui possède un bel avenir dans la catégorie.
-63 Dans la roue d\'une Lucie Decosse en état de grâce, Emmanuelle Payet (5e) confirme qu\'elle bien la numéro deux de la catégorie. Virginie Henry, en revanche, a semblée bien loin du niveau qui en avait fait la vainqueur surprise de la saison dernière. Rizlen Zouak a parue encore un peu tendre.
-70 Tandis que Gévrise Emane réaffirmait son emprise nationale, et internationale, sur la catégorie, Marie Pasquet (5e) a confirmé qu\'elle était en progrès. Son judo offensif et varié, même s\'il manque encore de maturité, peux lui ouvrir les portes d\'une carrière internationale.
-78 Avant Bercy, elles étaient trois à pouvoir postuler à une place de titulaire pour les championnats d\'Europe. Lucie Louette, éliminée dès le premier tour, le champ est désormais libre pour l\'explication finale entre Céline Lebrun (3e) et Stéphanie Possamaï (3e). Les sélectionneurs auront sans doute un beau casse-tête à résoudre dans les semaines qui viennent.
+78 On attendait Mondière, et ce sont finalement Bisséni et Mathé qui se hissent de belle manière sur le podium. La hiérarchie n\'est pas chamboulée mais la concurrence se rapproche.
-60 Dimitri Dragin, titulaire lors des dernières échéances internationales, semble marquer le pas et il tarde à confirmer les espoirs qu\'il avait suscité. Du coup, ils sont quatre sur la même ligne : Dragin, Guyot, Soyer et Cadoux-Duc. Lequel possède les moyens de remporter une médaille olympique ? telle est la question.
-66 Deuxième en Géorgie il ya quinze jours, on espérait voir Benjamin Darbelet sur le podium parisien, malheureusement pour cette fois, c\'est raté. Le Levalloisien conserve néanmoins une marge d\'avance sur ses concurrents, même si David Larose, vainqueur du Géorgien Khergiani au deuxième tour, a semblé en progrès.
-73 Si le talent de Daniel Fernandes est toujours intact, les années qui passent ne jouent pas en sa faveur. Dans un registre différent , Gilles Bonhomme monte en puissance et semble en mesure de contester le leadership de la catégorie. Rémilien et Mussard sont pour l\'instant distancés.
-81 En l\'absence d\'Anthony Rodriguez, Alain Schmitt a marqué des points avec un certains panache, rappelant du même coup au vice-champion du monde que la place pour les Jeux n\'était peut-être pas encore jouée. Déception en revanche pour Fritsch, Roux et Lhomme éliminés dès le premier tour.
-90 Paradoxalement la journée a profité à celui qui était absent pour cause de blessure, Matthieu Dafreville. En effet Fichot et Brisson ont perdu au premier tour, Massimino et Stiegelmann au deuxième. Du coup une bonne performance de Dafreville au tournoi d\'Allemangne lui permettrait de garder la mainmise sur la catégorie.
-100 La journée a sourit à Thierry Fabre (7e) qui, grâce aux contre-performances de Demontfaucon, Humbert et Vanbever, se place comme un prétendant légitime à la place de titulaire. Les entraîneurs auront peut- être envie également de revoir Maret et Bataille dans un contexte international.
+100 La situation en +100 kg est simple, il y a Riner et les autres. Riner gagne, les autres perdent ...



Réagir à cet article