Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Interview

Cédric Revol : « Sortir plus fort de cette période » Interview / mardi 9 fevrier 2021 / source : alljudo


Distancé dans la course aux Jeux Olympiques, Cédric Revol nous fait part de la façon dont il traverse la crise sanitaire, et comment il se donne les moyens de nouvelles ambitions. Interview.

Bonjour Cedric Revol, comment as-tu vécu le premier confinement ?
J'ai plutôt bien vécu le premier confinement. J'ai rapidement mis en place une routine d'entrainement. J'en ai profité pour travailler d'autres aspects de la perf'. J'ai beaucoup réfléchi à ma pratique et mes axes de progression. Je suis sorti de cette période motivé et convaincu que je pouvais encore faire de très belles choses dans le judo. Je me suis fixé des objectifs clairs.

Comment as-tu pu continuer à te préparer ou faire du judo ?
Pendant le premier confinement j'étais suivi par Mathias Ricard qui me proposait un programme très complet de préparation physique. Pour la partie judo j'ai beaucoup travaillé mon grip et mon placement. Pour se faire j'ai utilisé les manchons et la corde à Uchi Komi de Clawtwin. Ce sont de supers outils pour s'entrainer seul et à la maison.

Cette longue pause t'a-t-elle permis de penser tes blessures ?
Carrément j'avais le corps qui sifflait un peu. A la reprise, pendant l'été, c'était un plaisir de pouvoir pratiquer sans avoir de douleurs !

Tu es revenu à la compétition pour faire les tests matchs, que penses-tu de ces tests et quelles ont été tes sensations ?
Oui, nous avons eu des tests matchs en décembre. Ils étaient là pour nous donner à manger et nous redonner des sensations de compétitions. J'y suis allé pour mettre en place ce que je travaille à l'entrainement. Malheureusement je me fais mal au genou en demi-finale. Mais j'ai été content de pouvoir retrouver l'atmosphère de la compétition.

Stéphane Nomis vient d'être élu à la tête de la fédération, que penses-tu de ce changement ?
Je pense que ce changement était attendu. Par moi mais aussi la majorité des athlètes du tapis de l'INSEP. Deux parties du programme me plaisent particulièrement, la volonté de clarifier le système de sélection et l'ouverture- sous conditions - aux clubs du niveau Grand Prix.

Attends-tu des changements à ton égard ?
Je n'ai pas d'attente spécifique. J'espère juste que ces deux points du programme seront en place !

Tu ne feras pas parti du voyage pour les Jeux cette année, mais que penses-tu de l'Équipe de France ?
Je pense que c'est une belle équipe de France. Elle a souffert ces dernières années mais le potentiel est largement présent. Bien entourés, ils peuvent aller loin. Personnellement, j'ai très envie de réintégrer ce groupe dans lequel j'ai des amis.

Quels seront les favoris ?
Aux jeux il se passe toujours des choses. Et je pense qu'en cette année spéciale cela sera encore plus le cas. Tout le monde aura sa chance ! J'espère qu'on entendra beaucoup la Marseillaise et que mes amis repartiront avec la plus belle des médailles.

Aujourd'hui quels sont tes objectifs ?
Aujourd'hui j'ai surtout des objectifs de développement et je veux sortir de cette période sans compétition mieux armé et plus fort.

Seras-tu présent prochainement sur des tournois ?
Je devais participer à l'open continental de Prague à la fin du mois. Mais le protocole sanitaire associé au tournoi semble très compliqué pour les clubs. Je ne pense pas participer et je ne sais pas quand sera mon prochain tournoi... ça commence à être long ! il faut tenir encore un peu.

Un dernier mot ?
Mon club de l'ES Blanc-Mesnil ne m'a pas lâché pendant cette période je les remercie. Nous allons vite repartir au combat ensemble. Je pense aussi à tous nos clubs de judo qui connaissent de grosses difficultés en ce moment, en particulier l'Alliance Grésivaudan mon club formateur, et je leur apporte tout mon soutien.

Crédit photo : IJF



Réagir à cet article