Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Loïc Pietri : « J'ai besoin qu'on me donne ma chance » Article / mercredi 3 fevrier 2021 / source : alljudo


Après l'annonce de sa descente en moins de 81kg, nous avons interrogé l'ancien champion du monde de la catégorie.

Bonjour Loic Pietri, suite à ton annonce de redescendre en moins de 81kg, comment se passe ta descente au poids ?
Ca se passe bien, je n'ai pas de doutes sur ma capacité à revenir à 81kg. En un mois je suis descendu à 84kg, alors qu'avant cela j'avais un poids de forme à 89-90kg.


Qu'est-ce que cela change au niveau de ton entraînement ?
Je fais beaucoup de cardio avec des séances plus longues, et en musculation je me limite à des séances d'entretien. Après quelques semaines je me sens très affûté, avec un cardio qui a progressé, et au niveau de la puissance, j'ai ce qu'il faut pour être performant dans cette catégorie.

Qu'est-ce qui te fais penser que tu peux accrocher la qualification olympique alors que tu n'as aucun point à la ranking ?
Il y a des tournois à venir, puis un championnat d'Europe et un championnat du monde. Avec une victoire et un podium en tournoi je pourrais déjà rentrer dans les 40 premiers. Donc les choses peuvent aller très vite, comme pour Walide Khyar en 2016 par exemple. D'autre part, il n'y a pas encore de leader installé au niveau français, et enfin je sais que je peux être performant en moins de 81kg, une catégorie dans laquelle j'ai ramené des médailles sur tous les championnats du monde que j'ai disputé. Donc j'y crois vraiment, mais pour cela j'ai besoin qu'on me donne ma chance.

Tu as fait une demande pour participer à un tournoi auprès du staff, peux-tu nous en dire plus ?
Oui j'ai exposé mon idée, et je dois les revoir aujourd'hui. J'espère qu'ils vont me donner une chance et me soutenir dans mon projet. Il y a une nouvelle équipe dirigeante, un nouveau staff, et on attend que les mentalités et les habitudes changent. Je ne parle pas que pour moi, mais de manière générale, les athlètes ont besoin de combattre, de se confronter, de retirer des enseignements en combattant contre les étrangers, c'est comme cela que l'on peut avoir une chance d'aller chercher les meilleurs mondiaux. On doit s'inspirer de ce qui se fait en Russie avec 5-6 athlètes par catégorie qui connaissent leur programme longtemps à l'avance, et qui peuvent s'appuyer sur cela pour progresser. En France on est souvent dans la position d'un coureur de 3000m à qui on dirait : « tu cours demain », ce n'est pas possible d'être performant de cette manière.

Que penses-tu des critiques à l'encontre de l'équipe de France masculine ?
Je trouve qu'elles sont dures, car je vois des athlètes méritants, qui s'entraînent sérieusement. Alors bien sûr les athlètes ont leur part de responsabilité, mais il faut tout regarder : comment on s'entraîne, comment le judo est enseigné en France, quels moyens on met en œuvre... La comparaison avec les féminines est faussée car il y a une densité plus importante chez les garçons avec notamment l'émergence de nombreux pays qui sont surtout présents chez les masculins.


La nouvelle a suscité pas mal d'enthousiasme sur les réseaux sociaux, tu en penses quoi ?
Pour être honnête, pour l'instant j'espère surtout que c'est une bonne nouvelle pour le staff !

 



Réagir à cet article