Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Conseils

Et si vous vous mettiez à la prépa mentale ? Conseils / vendredi 15 mars 2019 / source : alljudo


S'il est un sport dont les caractéristiques se prêtent particulièrement bien à l'utilisation des outils de préparation mentale, c'est bien le judo. Tour d'horizon des bénéfices que vous pourriez retirer en boostant votre préparation mentale.

Être prêt au bon moment grâce aux routines de performance
Les routines de performances sont des séquences mécaniques que la préparation mentale apprend à mettre en place. Elles placent le mental du judoka sur des rails décidés à l'avance pour lui permettre d'avoir les bonnes pensées et les bonnes émotions au moment voulu.

Si tous les sportifs ont intérêt à remplacer leurs comportements non maitrisés par des routines de performance, c'est particulièrement vrai pour le judoka qui doit savoir monter en agressivité et en activation quelques minutes avant le début de chaque combat.

Au lieu de puiser à chaque fois dans son énergie pour y parvenir correctement, et dépendre de son état général du moment, le fait d'avoir « mécanisé » sa routine de performance de montée en activation permet au judoka de standardiser cette séquence et de pouvoir compter dessus à chaque début de combat.

L'imagerie technique au service du kumikata
Du point de vue mental, le travail de garde doit être considéré comme un enchaînement technique. Et comme tous les gestes techniques, il suppose l'utilisation de deux dimensions : une dimension neuronale -la capacité des neurones à effectuer les connexions qui permettent l'activation musculaire- et une dimension corporelle -le geste lui-même effectué par le corps-.

L'outil « imagerie technique » de la préparation mentale consiste à un entraînement des neurones. Le judoka apprend à visualiser dans sa tête son travail de garde pour accélérer ensuite sa capacité au moment de l'exécution.

Les recherches scientifiques ont prouvé combien l'imagerie technique permettait d'accélérer la progression du sportif. En utilisant l'imagerie technique correctement le judoka peut s'entraîner à n'importe quel moment puisque l'imagerie est uniquement un travail « dans sa tête », praticable dans n'importe quel lieu.


Une formation certifiante en Préparation Mentale, ça vous intéresse ?


Éviter les positions limitantes grâce au discours interne
Quel judoka ne s'est jamais senti en position de force ou de faiblesse après avoir consulté le tableau et identifié son prochain adversaire ?

Les effets de ces discours internes non maîtrisés sont parfois positifs et parfois négatifs. Ils sont autant la cause d'une surperformance que d'une sous performance.

La préparation mentale a fait de la maîtrise du discours interne un de ses pôles d'excellence. L'idée consiste à identifier à l'avance quel type de discours interne renforce la performance du judoka et de mettre en place des routines de performance pour déclencher ce discours de façon automatique.

Ainsi le judoka limite très fortement les effets négatifs ressentis quand il découvre l'identité de son futur adversaire. Le combat est abordé de façon mécanique avec le bon niveau de concentration et d'agressivité quel que soit l'adversaire.

Éviter la déconcentration causée par le contexte
« Si je gagne, je vais en finale », « Je ne dois pas perdre ce combat »... Autant de petites phrases qui résonnent dans la tête du judoka avant et pendant son combat et qui l'empêchent d'être concentré et focus sur le bon élément technique ou tactique qu'il devrait déployer à ce moment précis.

La préparation mentale apprend à maîtriser ces états d'âmes causes de sous performance en et permet au judoka de rester concentrer sur des objectifs fixés à l'avance. Au lieu de penser au résultat et à ses conséquences, le mental du judoka est entièrement mobilisé par la mise en place d'un schéma technico-tactique, sur lequel il s'est entraîné et qui fait partie de ses points forts.

Une batterie d'outils au service de la performance
La liste des bénéfices concrets apportés par la préparation mentale au judoka est longue et n'est plus à prouver. Ces bénéfices passent par au moins huit outils, que tout sportif formé à la préparation mentale peut maîtriser facilement : la motivation, la fixation d'objectifs, les routines de performance, l'imagerie mentale, la confiance en soi, le discours interne, la concentration, la gestion du stress.

---
La formation « Maîtriser la Préparation Mentale », proposé par l'organisme LNF-LES NOUVELLES FORMATIONS a été conçue avec une préparatrice mentale expérimentée qui accompagne de nombreux sportifs de haut-niveau. Accessible en e-learning (enseignement en ligne), elle ne nécessite que trente heures de cours. Il s'agit aujourd'hui de la meilleure formation en préparation mentale en Europe aussi bien pour les entraîneurs que pour les judokas. Cette formation est certifiante et prise en charge dans le cadre du compte personnel de formation (CPF).
Cliquez ici pour obtenir plus d'informations sur la formation



Réagir à cet article