Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

La carrière de Ryoko Tamura-Tani en 5 vidéos Article / mardi 5 fevrier 2019 / source : alljudo


Elle est incontestablement la plus grande championne de l'histoire du judo féminin, aussi bien pour son palmarès que pour le judo total dont elle nous a régalés pendant de nombreuses années. Retour en images sur la carrière de Ryoko Tamura-Tani.

1991, a star is borned
A tout juste 16 ans elle remporte sa première médaille mondiale lors des mondiaux de Barcelone. Battue au sol par l'Anglaise Karen Briggs, son talent naissant explosen néanmoins à la face du monde. La Yougoslave Markovic battue sur de-ashi-barai peut témoigner.  Voir la vidéo du combat Tamura-Tani vs Markovic

1993, Le premier des sept titres mondiaux
A Hamilton, Ryoko Tamura (elle ne s'appelait pas encore Tani) remporte le premier de ses sept titres mondiaux, à une époque où les championnats du monde n'avaient lieu que tous les deux ans. Contre l'Ukrainienne Tomyak elle s'impose sur un enchaînement de haute volée qui illustre ses qualités de vitesse, de relâchement, et sa variété technique. Voir la vidéo du combat Tamura-Tani vs Tomyak

2000, le premier titre olympique
Battue en finale lors des JO de 1992 par Cecile Nowak, puis en 1996 à Atlanta par la Nord-Coréenne Kye Sun-Hui, elle atteint enfin le graal en 2000 à Sidney. Pour décrocher son premier titre et la troisième de ses cinq médailles olympiques, elle bat en finale la Russe Bruletova sur cet uchi-mata en reprise de garde : Voir la vidéo du combat Tamura-Tani vs Bruletova

2003, à la maison
Sur ses 13 médailles mondiales (8 en championnats et 5 aux JO) Ryoko Tani s'est imposée deux fois au Japon. En 1995 à Chiba et en 2003 à Osaka, où avant de remporter la finale face à Frédérique Jossinet, elle domine la Chinoise Gao Feng sur seoi-nage :
Voir la vidéo du combat Tamura-Tani vs Gao Feng

2007, le dernier titre
En 2007 à Rio elle remporte son dernier titre mondial. En demi-finale elle bat la Roumaine Dumitru avec un wazari et deux yukos : Voir la vidéo du combat Tamura-Tani vs Dumitru  L'année suivante, la Roumaine prendra sa revanche lors des JO de Pekin, privant la Japonaise d'un troisième titre olympique.

Frederique Jossinet : « elle a une forme de corps exceptionnelle, elle avait un mental de guerrière, elle savait annuler les points de forts de ses adversaires, et elle avait cette qualité d'adaptation pour toujours trouver la faille dans le bon moment, dans le bon timing, dans le bon tempo. »
Lire l'article : Frédérique Jossinet parle Ryoko Tamura-Tani

BONUS
> Ryoko Tani, the best
> Finale Olympique 1992, contre Cécile Nowak
Tournoi de Fukuoka 1994 / highlights
> Le parcours aux JO de Sidney 2000 
Finale Olympique 2004, contre Frédérique Jossinet



Réagir à cet article