Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Hécatombe chez les bleus Article / mercredi 26 septembre 2018 / source : alljudo


Malgré la présence de quatre représentants, l’équipe de France termine la 6e journée sans médailles. Déception.

Maret et Iddir sortis par les deux futurs finalistes
Ce n’est pas une nouveauté, mais depuis la mise en place du repêchage à partir des quarts de finale, le tirage au sort est un facteur que l’on ne peut plus ignorer dans la performance. Cyrille Maret, battu au 2e tour par le futur vainqueur, le Coréen Cho, et Alexandre Iddir, éliminé par le numéro un mondial et futur finaliste, le Géorgien Liparteliani, peuvent en témoigner.

Si sur le papier nos deux représentants avaient les moyens de battre leurs adversaires du jour, il leur a manqué ce brin d'initiative et d'engagement, nécessaire aux exploits. Maret s'incline sur un ko-uchi-gari plein d'à-propos du Coréen sur lequel il tentait d'amorcer un contre, mais le ippon était logiquement à l'avantage de Cho.

Face au Géorgien Liparteliani, qui totalise désormais six médailles mondiales et olympiques, mais aucun titre, Alexandre Iddir a couru après le score, suite à un joli kata-guruma du Géorgien. Il était tout proche de recoller au score sur uchi-mata mais Liparteliani réussissait une réchappe de haute voltige (voir la vidéo). A 27 ans, Alexandre Iddir est toujours à la recherche de sa première grande médaille.

Tcheuméo et Malonga passent à côté
Chez les filles, la mauvaise surprise est d'autant plus douloureuse qu'on ne l'avait pas vu venir. Avec Audrey Tcheuméo (3 médailles mondiales et 2 médailles olympiques) et Madeleine Malonga qui restait sur trois victoires consécutives - championnats d'Europe, championnats de France et Grand Prix de Zagreb -, on pensait que le compteur de médaille de l'équipe de France allait augmenter d'au moins une unité. Que s'est-il passé dans la tête de nos deux françaises ? Mystère...

Alors qu'elle menait d'un wazari, Tcheuméo restait étrangement passive sur deux uchi-mata de la Russe Babintseva et elle sortait par la petite porte dès les 8e de finale. Pour Malonga la désillusion s'opérait en deux temps. Un défaite en quarts sur l'une des valeurs montantes de la catégorie, la Chinoise Ma Zhenzhao qui l'enroulait sur makikomi, puis en repêchage elle se faisait rapidement étrangler par l'Anglaise Katie Jemima Yeats-Brown, suite à une liaison debout-sol sur laquelle sa défense laissait à désirer.

La Corée passe devant
Le titre du Coréen Cho Guham, qui a fait écho à celui de son compatriote An Chagrim (-73kg) confirme la belle dynamique des Coréens et permet à la Corée de passer devant la France au tableau des nations. Le Japon qui a engrangé un nouveau titre grâce à Shori Hamada (-78kg) porte son total à 15 médailles dont 6 en or.


Résultats des championnats du monde de judo seniors - Bakou 2018

Réagir à cet article

  • canon - le 30/09/2018 à 06:01

    Il faudrait se poser les bonnes questions:Après contrôle des sorties en compétition qu''Alexandre Iddir a effectuées en 17 mois après son changement de catégorie.Il s'avère qu'il n'a combattu que sur 4 grands chelems pas évident pour s'exprimer contre le top ten , aucun grand prix et 3 open.Prenons le cas de Liparteliani qui a changé de catégorie quelques mois avant, il totalise 15 sorties en compétition.

  • AXLEMAN - le 26/09/2018 à 01:34

    en plus de 100kg!

  • AXLEMAN - le 26/09/2018 à 01:37

    Je vais me répéter mais la place de Marret est en 100kg...lui qui domine sur les mains d'habitude n'a rien montré aujourd'hui.