Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Gahié en argent et Clerget en bronze Article / mardi 25 septembre 2018 / source : alljudo


Belle journée pour l'équipe de France qui ajoute deux nouvelles médailles au tableau grâce à Marie-Eve Gahié (2e en -70kg) et Axel Clerget (3e en -90kg).

Première médaille mondiale pour Gahié
Vice-championne du monde à 21 ans et deux ans avant les Jeux, Marie-eve Gahié est dans les temps de passage pour décrocher le graal olympique à Tokyo. Cette perspective réjouissante ne suffisait pas à consoler la combattante du Flam91, très déçue par sa défaite en finale.

Concentrée, déterminée, elle allait marcher sur l'adversité durant toute la journée avec notamment des victoires marquantes sur la Britannique Conway et sur la Marocaine Niang. En finale elle démarrait de la meilleure des manières face à la Japonaise Arai, en marquant rapidement wazari et en mettant une très grosse pression durant 1'30. Mais la Japonaise allait avoir le mérite de s'accrocher, de laisser passer la tempête et de trouver l'ouverture sur uchi-mata en cercle avant de conclure au sol, profitant d'une défense un peu passive de la Française. (voir la vidéo)

Clerget 12 ans plus tard
On savait Axel Clerget capable de battre les meilleurs mondiaux. Encore fallait-il le faire sur un championnat du monde, et il l'a fait ! Pour aller chercher sa première médaille mondiale, il a écarté successivement le Biélorusse Varapayeu (n°14 mondial), le Coréen Gwak (champion du monde 2015), le Russe Khalmuerzaev, le Tadjik Ustopyriyon et l'Allemand Trippel pour le bronze.

Plus surprenant, alors que c ‘est sur son newaza que ses adversaires l'attendent, il a démontré une totale maîtrise debout, faisant tomber avec seoi-nage, ko-uchi-gari, yoko-tomoe-nage (voir la vidéo), sumi-gaeshi et harai-makikomi. Excusez du peu !

A 31 ans cette médaille de bronze vient récompenser l'abnégation de celui qui était troisième des championnats du monde juniors en 2006, et qui a attendu 12 ans avant de regoûter à un podium mondial.

Une médaille qui permet aux masculins français de ne pas repartir bredouilles de Bakou mais qui laisse tout de même un petit goût amer, compte tenu de la manière dont Clerget a été battu en demi-finale. Battu par une poussée du Cubain Silva Morales sur un ippon qui fait débat. (voir la vidéo)

Diesse, la bonne attitude
Même s'il finit loin d'une médaille, la journée d'Aurelien Diesse est une vraie source de satisfaction. Il élimine le Serbe Majdov, champion du monde en titre, puis il s'incline durant le golden score face au champion du monde 2013, le Cubain Ashley Gonzales. Rapide sur les jambes, offensif, cherchant le coup décisif sur chacune de ses initiatives, Aurélien Diesse possède un vrai style qui pourrait faire mal dans les prochaines années. A 20 ans, il a encore de la marge pour s'étoffer physiquement et pour gagner en maturité tactique. Il devra notamment apprendre à mieux gérer ses temps faibles, mais le talent et la volonté sont là. Prometteur.


Résultats des championnats du monde de judo seniors - Bakou 2018

Réagir à cet article