Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Agbegnenou, seule au monde Article / lundi 24 septembre 2018 / source : alljudo


Clarisse Agbegnenou (-63kg) a remporté son troisième titre mondial, au terme d'un championnat durant lequel elle a démontré une supériorité évidente sur ses adversaires. En moins de 81kg c'est l'Iranien Mollaei qui s'impose.

Ça plane pour Agbegnenou
Alors que sa rivale des saisons précédentes, la Slovène Tina Trstenjak, a marqué le pas sur ce championnat, avec « seulement » une médaille de bronze, Clarisse Agbegnenou a conservé son titre mondial et affirmé de manière éclatante qu'elle était désormais la grande dame de cette catégorie.

Ce troisième titre la place au niveau de Gévrise Emane ou de Lucie Decosse (avec un titre olympique en moins), mais on retiendra surtout son niveau d'expression. Toujours aussi forte physiquement, elle est désormais plus variée techniquement que ses adversaires et elle peut marquer dans toutes directions. Libérée et concentrée, elle ne commet pas d'erreurs et elle ne laisse passer aucune opportunité de marquer, aussi bien debout qu'au sol. A ce niveau-là, elle est non seulement la meilleure de sa catégorie, mais également l'une des (la ?) meilleures féminines au monde, toutes catégories confondues.

Au sommet de son art, elle n'a fait qu'une bouchée en demi-finale de l'Allemande Martyna Trajdos (voir la vidéo), avant de devoir attendre le golden score pour remporter la finale contre la Japonaise Miku Tashiro sur un gros makikomi. (voir la vidéo)

A 25 ans, elle a encore de belles années devant elle pour aller chercher un titre olympique et d'autres titres mondiaux. On attend désormais la suite avec gourmandise et impatience.

Djalo en apprentissage
A l'image d'une partie de l'équipe de France masculine, Alpha Oumar Djalo est encore en phase d'apprentissage du très haut-niveau. Après avoir battu le Monténégrin Gardasevic, il s'incline face au Japonais Fujiwara. Malgré de l'engagement et de la prise d'initiative - élément sur lesquels le staff semble avoir insisté - il n'a pas été en mesure de vraiment inquiéter le Japonais et il s'incline logiquement mais sans avoir à rougir de sa prestation.

Mollaei, le deuxième iranien
Après la médaille la veille de son compatriote Mohammadi (3e en -73kg), Saeid Mollaei (numéro 1 mondial) a remporté la deuxième médaille iranienne, et il est devenu le deuxième Iranien champion du monde après Arash Miresmaeili (vainqueur en 2001 et 2003 en -66kg). Médaillé de bronze l'année dernière, il impose un judo total, basé sur le physique et l'attaque, comme en finale face au Japonais Fujiwara qu'il bat grâce à kata-guruma et makikomi.(voir la vidéo)


Résultats des championnats du monde de judo seniors - Bakou 2018

Réagir à cet article