Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Quatre chances, pas de médailles Article / dimanche 23 septembre 2018 / source : alljudo


Troisième journée décevante pour les Bleus qui malgré la présence de quatre combattants n'obtiennent aucune médaille. Le Coréen An (-73kg) détrône le Japonais Hashimoto tandis que la Japonaise Yoshida décroche l'or des moins de 57kg.

Déception pour Gneto et Receveaux
Avec Priscilla Gneto et Hélène Receveaux, la France était bien armée pour remporter une médaille dans cette catégorie des moins de 57kg, mais la journée n'a pas été favorable aux deux Françaises. Gneto s'inclinait au deuxième tour face à la Kosovarde Gjakova. Au cours d'un combat fermé, Gneto ne lâchait pas son judo, et à deux shidos partout elle lançait une attaque pas assez engagée qui permettait à la Kosovarde de la contrer. (voir la vidéo)

Après une bonne entame de journée, Receveaux défiait en demi-finale la Mongole Dorjsuren, championne du monde en titre. Un combat durant lequel la Française avait un léger ascendant, mais les pénalités ne tombaient pas et Receveaux allait se piéger un peu toute seule durant le golden score : sur une attaque en seoi à gauche de son adversaire elle se jetait de l'autre côté pour enchaîner rapidement en liaison debout-sol. L'arbitre annonçait wazari, une décision prévisible de la part d'un arbitre complétement dépassé durant toute la journée. (voir la vidéo)

Légitimement déçue, la Dijonnaise ne semblait pas être totalement remobilisée pour le repêchage, et elle s'inclinait face à l'Allemande Stoll. (voir la vidéo)

Axus et Chaine doivent encore passer un cap
On se réjouit désormais lorsque les masculins français passent quelques tours, et c'est le cas pour les moins de 73kg. Après avoir remporté deux combats, Benjamin Axus s'incline face au Géorgien Shavdatuashivili qui était prenable sur ce combat. Axus se faisait contrer en début de combat (wazari) et ensuite le match était à sens unique. Le Géorgien était clairement dans le rouge mais il n'était pas pénalisé et il tenait son avantage jusqu'au terme.

Guillaume Chaine réalise également un parcours intéressant avec une défaite au 3e tour face au Japonais Hashimoto. Avec sa puissance et sa recherche du corps à corps, le Français parvenait à gêner le champion du monde en titre durant cinq minutes, mais ce dernier n'était pas en danger et il trouvait la faille d'un joli sode-tsuri-komi-goshi en début de golden score. (voir la vidéo)

On retiendra que les deux Français sont parvenus sur ce championnat à s'exprimer dans leurs registres respectifs et qu'ils ont tenu tête à des judokas de top niveau mondial. Ils leurs restent un cap à franchir pour pouvoir aspirer aux « grosses » médailles.

Le jour de An
Médaillé de bronze en 2015 et en 2017, le Coréen Changrim An a réalisé une journée parfaite ponctuée par une victoire opportuniste en finale sur le tenant du titre, le Japonais Hashimoto. Profitant d'une douleur à l'œil de ce dernier, il ne lui laissait pas le temps de reprendre ses esprits et il lui dérobait de son titre mondial sur ko-soto-gake. (voir la vidéo)

Yoshida domine les 57kg
La Japonaise Tsukasa Yoshida s'est imposée en moins de 57kg sans avoir été inquiétée de la journée. Battue l'année dernière en finale par la Mongole Dorjsuren, elle a été cette fois-ci irrésistible. Avec son fort uchi-mata et son travail en newaza, elle écartait en demi-finale l'une de ses principales rivales, la Canadienne d'origine japonaise, Crista Deguchi, puis elle disposait en finale de la Britannique Smythe-Davies. (voir la vidéo)


Résultats et vidéos des championnats du monde de judo 2018

Réagir à cet article