Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Buchard, quatre ans plus tard Article / samedi 22 septembre 2018 / source : alljudo


Amandine Buchard (3e en 52kg) a remporté sa deuxième médaille mondiale et elle aouvert le compteur de l'équipe de France.

Buchard, quatre ans plus tard
Médaillée mondiale en 2014 à tout juste 19 ans, après des années juniors fructueuses (deux médailles mondiales dont un titre), Amandine Buchard aura dû attendre quatre longues années avant de regoûter aux joies d'un podium mondial. Quatre années perdues, durant lesquelles sont potentiel n'a pu s'exprimer que par intermittences, avec en point d'orgues de ce gâchis, sa non-participation aux Jeux de Rio. 

Après cette période difficile, que l'on espère définitivement derrière elle, elle a signé son retour au plus haut-niveau en décrochant une médaille de bronze qui permet à l'équipe de France d'ouvrir son compteur dès le deuxième jour.

Forte au kumi-kata, efficace sur son kata-guruma, sa journée confirme qu'elle est l'une des toutes meilleures au monde et qu'elles sont peu nombreuses à pouvoir la battre quand elle évolue à ce niveau-là. En revanche elle n'aura rien pu faire face à Uta Abe qui s'impose rapidement sur ude-garami (voir la vidéo) et qui semble avoir de la marge pour dominer la catégorie jusqu'au JO de Tokyo. Le défi d'Amandine Buchard sera désormais d'aller la chercher.

Abe & Abe
Le Japonais Hifumi Abe a donné un récital de judo pour décrocher son deuxième titre mondial. Uchi-mata, sode-tsuri-komi-goshi, ashi-waza... sa palette est riche et il l'utilise comme un artiste. Avec Hifumi Abe tout semble facile, on touche avec cet athlète à l'essence du judo. Quel que soit la suite de sa carrière, il est d'ores et déjà un judoka qui marquera sa génération, par l'émotion que procure son judo.

En remportant à 18 ans son premier titre mondial, Uta Abe n'est plus « la sœur de... ». Elle détrône Ai Shishime, championne du monde l'année dernière à Budapest, au terme d'une finale serrée où elle finissait par trouver l'ouverture sur uchi-mata. 

Zantaraia, toujours là
Neuf ans après son titre remporté à Rotterdam en moins de 60kg, l'Ukrainien Zantaraia (30 ans) a remporté sa sixième médaille mondiale. Si le talent est toujours là il est apparu bien inoffensif face au futur vainqueur Hifumi Abe (voir la vidéo).

Jean, encore tendre
Daniel Jean est apparu encore tendre sur ce championnat face à l'Israelien Shmailov. Moins puissant et moins tactique que son adversaire, il a concédé logiquement et rapidement trois shidos. L'équipe de France devait-elle se servir de ce championnat pour aguerrir Daniel Jean en se passant de Kilian Le Blouch, qui est pour l'instant celui qui offre le plus de garanties au niveau international ? L'avenir nous le dira.



Réagir à cet article