Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Nutrition

Ramadan et entraînement : 13 conseils Nutrition / samedi 26 mai 2018 / source : judobox


Vous faites le Ramadan et vous continuez à vous entraîner ? Découvrez tout ce que le jeûn implique, et les meilleurs conseils pour vous entraîner au mieux pendant cette période.

Cet article vous est proposé par notre partenaire judobox, un nouveau site consacré à la nutrition judo, qui pour son lancement propose un concours pour gagner un suivi nutritionnel pendant un an.

Les 3 causes de la fatigue pendant le Ramadan

La déshydratation
Pour les sportifs comme pour les non-sportifs, la déshydratation est bien souvent la première cause d'un état de fatigue durable. La fait de ne pouvoir boire qu'à l'aube et qu'après le coucher du soleil réduit considérablement votre marge quand il s'agit d'hydratation. Le manque d'eau vous expose aussi à un risque de blessures tendineuses ou musculaires.

Le manque d'apports énergétiques
Suivant le même principe que pour la déshydratation, le jeûne en lui-même est directement lié à un état de fatigue. Le fait que vous ne puissiez vous alimenter qu'aux deux extrêmes de la journée vous expose au risque de manquer d'énergie. Voire même à un risque d'hypoglycémie.

Le manque de sommeil
La déshydratation tout comme le manque d'apports énergétiques provoque des changements dans votre organisme. Et votre organisme est comme une horloge. Il a son propre rythme, sur 24 heures, Le décalage des heures auxquelles vous mangez va perturber cette horloge, entraînant bien souvent des troubles du sommeil.

Les solutions : 4 piliers sur lesquels agir, 13 conseils pour bien s'entraîner pendant le Ramadan

1. Agissez contre la déshydratation
- Buvez au moins 1 litre et demi d'eau par jour (si vous pouvez plus, c'est mieux)
- Mangez des fruits et légumes (ils contiennent beaucoup d'eau)
- Évitez thé et café (ils ont tendance à diminuer l'hydratation de l'organisme)
- Prenez des douches pendant la journée si possible (elles vous réhydrateront un peu)

2. Agissez contre le manque d'apports énergétiques
- Prenez des repas consistants et complets matin et soir
- Évitez les sucreries et / ou les pâtisseries (qui favorisent le risque d'hypoglycémie)
- Préférez les glucides complexes : céréales, pâtes, riz, semoule, en grandes quantités (qui vous apporteront de l'énergie plus durablement)

3.Adaptez vos entraînements
- Entraînez-vous, si possible, en fin de journée
- Diminuez si besoin votre fréquence d'entraînement
- Échauffez-vous sérieusement et progressivement
- Étirez vous une heure après vos entraînements

4. Agissez contre le manque de sommeil
12. Couchez vous tôt (oui, tout simplement)
13. Faites si possible une sieste dans l'après-midi

Et concrètement, qu'est-ce que vous pourriez manger ?
 Lire la suite sur Judobox.fr



Réagir à cet article