Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Judokas d'exception (Partie 2) Article / dimanche 26 novembre 2017 / source : alljudo


Depuis son apparition au programme des JO de Tokyo en 1964, le judo a produit d'immenses champions qui ont marqué l'histoire de notre sport. Dans cette deuxième partie nous vous en présentons cinq parmi ceux qui ont le plus marqué les esprits.

Au-delà de la performance et des résultats, les grandes compétitions sportives nous procurent des émotions inoubliables. En football, alors que se profile la coupe du monde 2018 qui sacrera la meilleure équipe de football au monde, on se rappelle plus facilement de l'équipe de France battue en 1982 par l'Allemagne à Séville, que de celle de 2016 qui a battu cette même Allemagne en demi-finale de l'Euro.

Ils ont aussi marqué le judo de leur empreinte
Le judo a également son hall of fame de champions mythiques, qui ne sont pas les plus titrés, mais qui ont su marquer les esprits par leurs exploits, leur personnalité et leur expression technique.

Anton Geesink

Même si son palmarès est exceptionnel avec un titre olympique, deux titres mondiaux et vingt-et-un titres continentaux, Anton Geesink a surtout marqué l'histoire du judo en étant le premier occidental à battre un combattant Japonais. Sa victoire en finale des JO de Tokyo en 1964 face à Akio Kaminaga a contribué à l'internationalisation du judo. Il fût également un précurseur en matière de méthode d'entraînement.

Kosei Inoue
Kosei Inoue est l'une des grandes stars du judo japonais. Triple champion du monde et champion olympique, tous les amateurs de judo ont encore en mémoire son incroyable maîtrise technique, notamment sur uchi-mata. Devenu responsable de l'équipe japonaise après l'échec des JO de Londres en 2012, il a redonné à cette dernière son brio et son efficacité perdue.

Shozo Fujii
Shozo Fujii a marqué le judo des années 1970 et tous les judokas qui ont un jour croisé sa route sur un tatami. Il est le premier japonais quadruple champion du monde, mais il n'a jamais été champion olympique. Spécialiste de seoi-nage il se singularise par la vision martiale qu'il a du judo. Pour lui « la défaite, c'est la mort ».

Jeon Ki-Young
Trois fois champion du monde et champion olympique à Atlanta en 1996, le Sud-Coréen Jeon-Ki Young a été rendu célèbre par ses victoires et par ses duels épiques face au Japonais Yoshida, l'un des grands combattants de cet époque. Véritable génie des tatamis, il est le Sud-Coréen le plus titré de l'histoire.

Angelo Parisi
Eclipsé par David Douillet, puis par Teddy Riner, Angelo Parisi figure au panthéon des poids lourds avec quatre médailles olympiques dont un titre. Premier Français champion olympique, son judo singulier et spectaculaire a marqué les esprits. Adepte d'une garde mixte, capable d'attaqué à droite et à gauche, il était « le lourd qui fait judo comme un léger ».

 


Judokas d'exception (Partie 1)

Réagir à cet article

  • HARASAWA - le 26/11/2017 à 07:59

    Axleman a raison, tout est dit, encore des grands de judokas d'exception. ils sont tour à tour à leur époque de véritables phénomènes. un nom qui ne sera peut être pas cité, c'est le japonais Munéta, un petit poids lourd énorme dans ses Sasaé tsuri komi Goshi...... à voir et à revoir sur Youtube.

  • AXLEMAN - le 26/11/2017 à 03:57

    Tout est dit! On a les mêmes noms...le duel Jeon/Yoshida...quel combat! Yoshida, quel champion aussi. Dommage que nous n'avons pas beaucoup de vidéos des anciens.