Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Judokas d'exception (Partie 1) Article / jeudi 23 novembre 2017 / source : alljudo


Depuis son apparition au programme des Jeux olympiques de Tokyo en 1964, le judo a produit d'immenses champions qui ont marqué l'histoire de l'olympisme. Dans cette première partie nous vous présentons les plus titrés.

Parmi les judokas actuels, il est fort probable que certains laisseront une trace et mieux les connaitre peut se révélé très utile pour ceux qui aiment les paris sportifs.

Le Judo, un art martial devenu sport olympique
Si au départ le judo est un art martial, l'ambition de son fondateur Jigoro Kano était également de lui donner une dimension sportive et éducative. Entré aux Jeux Olympiques comme sport de démonstration en 1964, il n'est pas inscrit au programme de Mexico en 1968, mais il revient définitivement à partir de 1972. Les épreuves féminines sont ajoutées 20 ans plus tard, lors de JO de Barcelone en 1992.

Les cinq judokas les plus titrés
Même si la périodicité des grands championnats et le niveau d'opposition n'a pas toujours été le même, le nombre de titres reste l'un des seuls éléments objectifs lorsqu'il s'agit de comparer des champions de différentes époques. Nous avons choisi de comparer uniquement les palmarès des athlètes ayant réussi le doublé titre mondial / titre olympique.

1- Teddy Riner
Invaincu depuis 7 ans, le Français totalise 12 titres (2 olympiques et 10 mondiaux) pour 14 médailles. Il possède l'avantage de pouvoir combattre en toutes catégories et de bénéficier d'un championnat du monde tous les ans. D'un point vue comptable il est d'ores et déjà le plus grand judoka de l'histoire.

2- Ryoko Tamura Tani

Avec 9 titres (2 olympiques et 7 mondiaux) pour 12 médailles elle n'a laissé que des miettes aux athlètes de sa génération. Ses trois échecs aux Jeux Olympiques (2e en 1992, 2e en 1996, 3e en 2008) l'ont privé d'un palmarès encore plus extraordinaire, puisqu'elle n'a échoué qu'une seule fois sur un championnat du monde en se classant 3e en 1991 alors qu'elle n'avait encore que 15 ans.

3- Twen Tong
La monstrueuse Chnioise Wen Tong, a tout raflé entre 2003 et 2011 (8 titres) grâce à son judo surpuissant basé sur maki-komi. Convaincue de dopage puis blanchie par le Tribunal Arbitral du Sport pour vice de procédure, elle arrête sa carrière en 2012 sur une médaille de bronze aux JO de Pékin. Malgré les fortes suspicions, ses titres ne lui ont pas été retirés et elle peut se targuer d'un palmarès exceptionnel.

4- David Douilet
Troisième aux Jeux de 1992, il remporte ensuite tous les grands championnats auxquels il participe entre 1993 et 2000, raflant au passage deux titres olympiques et quatre titres mondiaux, et cela malgré la présence dans la catégorie du Japonais Shinohara (double champion du monde, 6 fois médaillé aux mondes ou aux JO).

5- Yasuhiro Yamashita
Privé d'un titre olympique qui lui était promis en 1980 suite au boycott des JO de Moscou par le Japon, Yamashita a réalisé un sans-fautes en obtenant 5 titres (1 olympique et 4 mondiaux) lors des cinq grands championnats auxquels il a participé. Battu à ses débuts à deux reprises lors de championnats nationaux, il est ensuite resté invaincu de 1977 à 1985, et il ne s'est jamais incliné contre un non-japonais.

Derrière ces cinq judokas on retrouve le Grec Ilias Iliadis (4 titres, 8 médailles), le Japonais Toshihiko Koga et la Française Lucie Decosse (4 titres, 6 médailles), puis les Japonais Tadahiro Nomura (4 titres, 5 médailles) et Hitoshi Saito (3 titres, 4 médailles).

 


Judokas d'exception (Partie 2)

Réagir à cet article

  • AXLEMAN - le 25/11/2017 à 09:26

    Ce que je retiens, c'est plutôt la manière plus que les résultats...c'est sur Yamashita avec plus de 200 combats sans défaite, c'est énorme. Surtout à l'époque!Mais un K.INOUE qui soulève les foules à chaque attaque comme Maradona au foot...ça s'est vraiment "AMAZING".

  • HARASAWA - le 23/11/2017 à 09:56

    bonjour, il faut comparer ce qui peut être comparer et là avec les changements de championnats à tous les ans, le fait que les lourds peuvent participer aux toutes catégories, on peut dire que définir un judoka d'exception est difficile. selon les époques, on retrouvera un plusieurs grand judokas. personnellement, le japonais Nomura avec ses trois olympiques de suite reste une sacrée performance mais c'est Yamashita qui reste gravé dans mon esprit. sportez vous bien !