Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Interview

Jordan Amoros : « Ici, il y a tout à faire » Interview / jeudi 12 octobre 2017 / source : alljudo


Jeune retraité des tatamis, C'est en Floride que nous avons retrouvé Jordan Amoros, qui vient d'ouvrir un club de judo à proximité de Miami en compagnie de Cédric Perroud un autre judoka français.

Bonjour Jordan, comment t'es-tu retrouvé à créer un club de judo à Miami ?
J'ai quitté Paris pour aller faire du coaching à Saint-Barth afin de ma rapprocher de ma copine qui est américaine. A Saint-Barth j'ai rencontré beaucoup d'Américains, je me suis fait un réseau et j'ai repris contact avec Cédric Perroud un judoka issue de mon club d'origine, le SO Givors, qui est installé aux Etats-Unis depuis une quinzaine d'années. J'avais plusieurs opportunités, mais l'idée de monter un club avec Cédric était la plus concrète et celle qui me correspondait le mieux. Par rapport à ma vie personnelle la Floride était également un élément de choix important.

Tu n'avais pas envie de couper avec le judo ?
Honnêtement, si j'étais resté en France je ne crois pas que je serais revenu dans le judo aussi vite. Mais là le contexte est différent, avec de nouvelles personnes et avec une autre mentalité, ça m'a vraiment donné envie de me replonger dedans, car au fond de moi ça commençait à me titiller !

Quel regard portes-tu sur l'évolution du judo depuis que tu as raccroché ?
Je constate qu'au cours des dernières années les règles ont beaucoup évoluées et sont devenues très contraignantes. On m'a d'ailleurs confié qu'elles risquaient encore d'évoluer dans les prochains mois. La suppression du yuko et le nivellement des valeurs font du mal au judo et je ne crois pas que cela contribue à le rendre plus populaire. De nombreux judokas partent vers d'autres pratiques moins codifiées comme le MMA, le sambo ou encore le JJB qui cartonne ici aux Etats-Unis, alors que de mon point de vue de judoka ce n'est «que» du ne-waza.

Quelles sont les perspectives pour AP Training Center, le club que vous avez créé à Miami ?
Pour être précis nous sommes à Fort Lauderdale, à 15 minutes de Miami. En terme d'activités nous proposons du coaching personnel et du judo. Ici le judo est un sport confidentiel avec seulement 35 000 licenciés dans tous les pays... il y a tout à faire. Nous voulons développer le judo, promouvoir l'aspect sportif ainsi que la dimension éducative, et contribuer à augmenter les échanges entre les judokas US et les judokas français.

Vous allez proposer des stages à partir de décembre, à qui sont-ils destinés ?
Notre idée c'est de proposer des stages de bon niveau dans un cadre idyllique. Une semaine de soleil, de tourisme et d'entrainement. Je vais profiter de mon réseau pour essayer de faire venir à chaque fois des athlètes de niveau international afin qu'il y est également de la qualité et de l'engagement sur le tapis.

Plus d'infos sur www.aptrainingcenter.com et sur la page Fancbook


Le palmarès de Jordan Amoros

Réagir à cet article