Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

La grève trouve une issue favorable Article / mardi 10 octobre 2017 / source : alljudo


La réunion provoquée par Jean-Luc Rougé ce soir au siège de la Fédération Française de Judo, a débouché sur une issue positive, suite à l'acceptation des principales revendications des athlètes et des clubs.

Suite au mouvement de grève inédit conduit par les clubs et les athlètes depuis lundi, tous les clubs de haut-niveau étaient présents ce soir à la réunion initiée par la Fédération, ainsi que Messieurs Rougé, Tripet, Rousseau, Vachon et Senaud.

En réponse aux revendications des athlètes la Fédération a accepté :
- de ne pas sanctionner les athlètes grévistes
- de travailler régulièrement en concertation avec les représentants des clubs
- d'accepter le retour trois fois par semaines des entraîneurs de clubs sur les tatamis de l'INSEP
Ce consensus s'inscrit dans un cadre plus large, détaillé dans le communiqué officiel de la FFJDA (voir ci-dessous)

Le dialogue a été d'après plusieurs participants très positif, puisqu'il a permis non seulement de trouver un consensus pour mettre fin à la grève, mais également de définir un nouveau type de relations basées sur l'entraide, la responsabilité et le respect mutuel.

Communiqué officiel de la FFJDA :
"Suite aux conceptions différentes des entraîneurs nationaux et des entraîneurs de clubs de haut niveau, sur l'organisation et la gestion des entraînements des Equipes de France, une réunion de concertation constructive a été organisée ce soir, par le Président de la FFJUDO et les présidents des clubs de haut niveau.

Il a été proposé d'établir une charte définissant les droits et devoirs de chacun, dans le respect des missions des deux parties, avec une présence effective des entraîneurs de clubs lors des entraînements nationaux sous la responsabilité des entraîneurs des Equipes de France.

Les entraîneurs nationaux et les entraîneurs de clubs ont des missions complémentaires, et devront travailler en étroite collaboration, pour que chaque athlète n'ait pas de plan contradictoire d'entraînement.

Afin de faciliter la concertation entre la Fédération et les athlètes de haut niveau, quatre athlètes (deux féminines et deux masculins) seront désignés par leurs pairs et chargés de les représenter.

Deux réunions de travail sur l'organisation des championnats nationaux et l'organisation du haut niveau seront mises en place avant fin novembre. De plus, une réflexion sera menée sur un processus de respect interclubs dans le mode de recrutement des sportifs de haut niveau.

Contrairement aux informations erronées qui ont circulé, aucune sanction n'a été envisagée suite à l'absence des athlètes à l'entraînement."

 



Réagir à cet article

  • NANY - le 11/10/2017 à 10:58

    ouhais !! bof bof....comme d'habitude du vent ! çà va pas faire avancer le smilblick.....ils ont seulement réussi à calmer la tempête mais pour combien de temps encore ?

  • willo - le 11/10/2017 à 10:32

    Quid est de la transparence des sélections?? du fonctionnement des pôles?? de la ranking nationale?? etc....