Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Équipe de France

France 4 - Allemagne 2 Équipe de France / dimanche 3 septembre 2017 / source : alljudo


La France a remporté sa finale de repêchages face à l'Allemagne, et elle disputera le bronze cette après-midi face au perdant de la demi-finale Russie-Brésil.

La France était une nouvelle fois en difficulté sur les premières catégories et se retrouvait menée 2 à 0 après la défaite de Priscilla Gneto face à Amelie Stoll (wazari sur o-uchi-gari) et celle de Benjamin Axus étranglé par Igor Wandtke.

Clarisse Agbegnenou soufflait le vent de la révolte en dominant Lisa Dollinger par deux wazari obtenus sur koshi-guruma et sur un o-osoto opportuniste consécutif à une attaque à genou de l'Allemande.

Axel Clerget, en panne de confiance, se retrouvait mené suite à un « ippon-ko » de Marc Odenthal, mais il ne lâchait pas et durcissait le combat. La méthode était la bonne pour le judoka de Sucy qui recollait en contrant une tentative d'uchi-mata avant de sceller sa victoire au début du golden score sur yoko-tomoe-nage.

Avec l'insouciance de sa jeunesse Romane Dicko prenait le meilleur sur la triple médaillée européenne Jasmin Kuelbs. L'Allemande contrait la première attaque de la Française qui restait accrochée à l'intérieur et obtenait le wazari du bout des orteils. Galvanisée, Dicko prenait l'ascendant au kumi-kata, envoyait un gros harai-goshi terminé en makikomi (wazari) et dans la continuité elle immobilisait l'Allemande.

Cyrille Maret, qui ne devait pas perdre ippon sous peine de donner la victoire à l'Allemagne, s'appliquait à dominer l'expérimenté Peters au kumi-kata. Le Français nettement au-dessus sur les mains atteignait le golden score avec deux shidos d'avance. Il poursuivait son travail de sape et cela portait ses fruits puisqu'il obtenait logiquement le shido victorieux.

Au regard des prestations de la matinée, la France pourrait disputer le bronze face à la Russie ou au Brésil avec la composition suivante : Receveaux, Axus, Agbegnou ou Gahie, Clerget, Dicko, Maret.



Réagir à cet article