Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Équipe de France

Tcheuméo et Gahié en repêchages Équipe de France / vendredi 1 septembre 2017 / source : alljudo


Audrey Tcheuméo (-78kg) et Marie-Eve Gahié (-70kg) disputeront les repêchages cette après-midi. Axel Clerget (-90kg) est éliminé.

Tcheuméo amoindrie
Blessée au ligament interne du genou droit avant le début des championnats du monde, Audrey Tcheumeo commençait bien la compétition en disposant facilement de l'Israélienne Yarden Mayersohn puis de la Kazakhstanaise Zarina Raifova. Un gros kumi-kata au service d'un judo en vivacité et en spontanéité, laissait entrevoir une belle journée pour la combattante de Villemonble. Malheureusement les espoirs allaient se dissiper rapidement dans le quart de finale face à la Brésilienne Mayra Aguiar qui ouvrait le score dès l'entame, grâce à un petit ko-uchi-gari sur la jambe droite de la Française. Suffisamment expérimentée pour conserver cet avantage, Aguiar gérait son affaire, même si elle écopait d'un deuxième shido à 30s de la fin. Cela était sans incidence sur le résultat finale car quelques instants plus tard Tcheuméo abandonnait après avoir ressenti une vive douleur en esquivant une tentative de seoi-nage. La Française prendra-t-elle le risque de se présenter diminuée cette après-midi sur le tapis ? Rien n'est moins sûr...

Gahié le bronze en ligne de mire
Si tout n'a pas été parfait techniquement, Marie-Eve Gahié s'est appuyée sur un bel impact physique pour dominer successivement la Hongroise Gersak (osae-komi) puis la Bosnienne Samardzic (o-soto-gari durant le golden score). Son quart de finale face à la surprenante Portoricaine Maria Perez (28 ans) qui venait de sortir la Britannique Conway en 15s sur o-soto-gari sentait la poudre, et le combat allait tenir toutes ses promesses. Perez ouvrait les hostilités en marquant wazari sur sumi-gaeshi, mais la jeune Française répliquait en égalisant sur o-soto en contre de o-soto. Quelques instants plus tard Perez reprenait l'avantage en enroulant le bras fort de Gahié, qui, dès lors, mettait une grosse pression dans la dernière partie du combat. Au bord de la rupture Perez concédait deux shidos et plusieurs situations dangereuses mais elle s'accrochait jusqu'au bout pour obtenir son ticket pour les demi-finales, où elle rencontrera la Marocaine Asmaa Niang. En repêchages Marie-Eve Gahié rencontrera la Nord-Coréenne Kwon, avant de pouvoir éventuellement défier la perdante de la demi-finale Arai - Alvear. Pas simple.

Clerget piégé
Après avoir négocié son premier tour face à l'Australien Temesi sur juji-gatame, Axel Clerget est tombé dans le piège tendu par le Tchèque David Klammert, dont la stratégie pourrait se résumer à « être bœuf et attendre la faute ». Face à cet adversaire solide et attentiste Clerget tentait de prendre l'initiative, mais il manquait de patience et se faisait pénaliser pour fausses attaques. Se sentant menacé par le risque de concéder un troisième shido, il lançait un harai-goshi hasardeux et se faisait contrer (wazari). Le piège tchèque venait de se refermer. Les ultimes efforts de Clerget étaient vains, et le combat s'achevait avec cette marque paradoxale d'un wazari et de deux shidos à un en faveur du Tchèque qui n'aura absolument rien produit durant quatre minutes.



Réagir à cet article