Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Les bleues reprennent leur bien ! Article / dimanche 23 avril 2017 / source : alljudo - Julian Mancini


Battues l'année dernière, les filles remportent leur troisième titre en quatre ans. Les garçons, dont certains ont paru très émoussés, échouent au pied du podium (5e).

Les filles s'imposent avec autorité
Buchard, Recevaux, Pinot, Gahié, Andéol ont largement assumé leur statut de favorites aujourd'hui. Après avoir écartées les Hollandaises au premier tour, les tricolores écrasaient la Russie en demi-finale. En finale, elles retrouvaient les Polonaises, tenantes du titre et portées par un public survolté. Bien lancées par une Amandine Buchard conquérante, qui réglait Karolina Pienkowska sur kata-guruma, les Bleues ne laissent pas le doute s'installer. Hélène Recevaux étranglait Magdalena Kowalczyk pour donner le deuxième point à la France. La finaliste en -63kg, Margaux Pinot, offrait le point victorieux en s'imposant durant le golden score sur seoi-nage à genou. Et pour que la fête soit complète Marie-Ève Gahié, puis Emilie Andéol aggravaient le score pour un cinglant 5-0. Premières en individuelles, le Françaises pouvaient entonner une dernière fois la Marseillaise dans l'enceinte polonaise. Un point final pour des championnats d'Europe réussis.

Les garçons au bout de leurs forces
Malgré un tableau plutôt favorable, les masculins ne sont pas parvenus à se hisser sur le podium. Le premier tour, contre la République Tchèque était annonciateur d'une journée difficile, puisque c'est Cyrille Maret qui devait s'employer pour arracher le point décisif. Heureusement Luka Krpalek n'était pas de la partie...

En quarts de finale la jeunesse se transcendait face à l'Azerbaijan. Mariac battait le médaillé Shikalizada, avec un bel enchainement o-uchi-gari / sutémi, puis Pape Doudou NDiaye arrachait le moins de 73kg Orujov sur ura-nage. Pour finir le job, c'est une nouvelle fois Cyrille Maret qui sortait le bleu de chauffe, en battant son vainqueur des individuels Elkhan Mammadov grâce à un shido durant le golden score.

Fatiguée, l'équipe de France, sans turn-over, explosait contre la Russie 5 à 0. Il restait une médaille à aller chercher contre une équipe de Hongrie largement à sa portée. Alexandre Mariac très efficace aujourdhui, marquait le premier et seul point français de la rencontre. En -73kg, Loic Korval, ne trouvait pas la solution face à Szabo et concèdait une pénalité, un peu douteuse, dans le golden score. Pape Doudou Ndiaye était enroulé sur seoi-nage par à Laszlo Csoknyai avant que Axel Clerget, très émoussé, ne se fasse balayer superbement par Ver Gabor dans les premiers instants du combat. La messe était dite, et on pourra regretter que l'équipe de France n'ait pas injecté de sang frais pour cette compétition par équipes.

Troisièmes au classement individuel masculin, les Géorgiens ont une nouvelle fois su se transcender pour aller chercher un nouveau titre par équipes aux dépends des Russes.

 


Résultats des championnats d'Europe par équipes 2017

Réagir à cet article