Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Le ciel se dégage pour les bleus Article / samedi 22 avril 2017 / source : alljudo - Julian Mancini


Après deux journées en demi-teinte les Français terminent avec trois médailles grâce à Tcheuméo (1e en -78kg), Clerget (2e en -90kg) et Maret (2e en -100kg). Déception pour la championne olympique Emilie Andéol qui passe à la trappe dès le premier tour.

Clerget et Maret en argent
Les deux leaders de l'équipe masculine, Axel Clerget et Cyrille Maret, n'ont pas failli. Ils ramènent deux médailles au clan français.

Axel Clerget réalise une compétition sans bavure. Il survole les éliminatoires, gra^ce notamment à son point fort, le newaza. En demi-finale il remporte le bras de fer proposé par le Russe Khalmurzaev. Un combat âpre, essentiellement sur les mains, que Clerget remporte aux shidos durant le golden score, à l'envie. La finale était plus intéressante techniquement, le longiligne Serbe Kukolj n'hésitant pas à s'engager. Alors que l'issue semblait indécise, le Serbe réalisait un joli travail au sol, grâce à contrôle en « ashi-gatame » qui lui permettait d'enrouler et d'immobiliser Clerget, pour une fois pris en défaut dans son jardin.

Abonné au bronze européen Cyrille Maret venait chercher l'or aujourd'hui, et il est passé très prêt de réaliser son ambition au terme d'une journée bien maîtrisée : un harai goshi puissant au premier tour, un retournement « bras-tête » sur le Géorgien Liparteliani en quarts puis une leçon de kumi-kata sur le Néerlandais Korrel en demi. Il ne lui restait plus qu'à conclure face au vétéran Mammadov (35 ans). Maret qui semblait plus fort physiquement se faisait embrouiller sur les mains par l'Azéri qui atteignait tranquillement le golden score avec un shido d'avance. Obligé de se livrer, Maret se faisait embarquer dans un magnifique sode-tsuri-komi-goshi de Mammadov, champion du monde en 2013, mais qui n'avait jamais été champion d'Europe.

Tcheuméo conserve son titre
C'est en patronne que Audrey Tcheumeo s'est imposée aujourd'hui. Dominatrice durant toute la journée elle n'aura tremblé qu'en finale. Rapidement menée, elle poursuivait patiemment un travail de sape physique qui allait payer dans la dernière minute. Elle marquait une première fois sur sumi-gaeshi (wazari) avant de conclure quelques instants plus tard sur tani-otoshi.

Grosse désillusion pour Émilie Andéol. La championne Olympique se retrouve impuissante au premier tour face à la hongroise Szigetvari. Elle concède rapidement un wazari, puis un autre et ne parvient pas à recoller au score. On en attendait mieux pour la reine de Rio...

Moins bien qu'en 2016
La France termine deuxième nation, derrière la Russie, avec 7 médailles dont 2 titres, alors qu'elle avait achevé les championnats d'Europe 2016 à la première placeavec 7 médailles dont 5 titres.

 


Résultats des championnats d'Europe 2017

Réagir à cet article