Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Six médailles pour les bleuettes ! Article / mardi 14 mars 2017 /


L'European Cup de Zagreb a donné le top départ pour l'équipe de France Cadette dirigée par Cathy Fleury. Premier grand rendez-vous à l'international, la compétition a battu des records de participation (792 participants). La France remporte 6 médailles grâce aux féminines.

Velozzi sauve la 1e journée
Pour cette journée d'ouverture, ce sont les légers (-50kg à -66kg pour les garçons et -40kg à -52kg pour le filles) qui se sont affrontés sur les cinq surfaces croates. Et malheureusement pour les combattants tricolores, cela ne s'est pas passé comme espéré. En effet, les six garçons engagés ont perdu avant les quarts de finales. Seul Axel Mancini a été repêché mais il s'incline aux portes de la finale de repêchages. Pour les Cazorla, Briard, ou Waizeneger pas de repêchages mais tout de même une bonne expérience. A la sortie du tapis le -60 kg marseillais se confiait, « On est vraiment pas loin, maintenant il faut construire à partir de ce qui s'est passé aujourd'hui pour réussir par la suite ».

Le bilan de la journée n'est pas complètement négatif puisque qu'en -52kg, les deux françaises engagées finissent sur le podium. Ophélie Velozzi et Faiza Mokdar terminent respectivement première et troisième de la catégorie. La première s'est défaite de toutes ses adversaires en se servant d'une technique et d'une vitesse imparable. En finale, sur un « o-uchi ken-ken » réalisé durant le golden score, elle fait chuter une hongroise pourtant très coriace. La seconde échoue aux portes des demi-finales, mais réussit à se ressaisir pour décrocher une médaille de bronze amplement mérité.

Pourtant, l'ivresse de la victoire n'est que passagère pour la judokate de l'OM judo qui pense déjà à la suite, « Aujourd'hui, j'ai réussi à faire ce que je voulais et j'en suis contente. Il y avait un très bon niveau dans la catégorie et ça n'a pas été facile de m'imposer. Maintenant, mon objectif principal, c'est la qualification pour les championnats du monde au Chili. Sachant que Faiza a fini 3ème la compétition va être rude, mais je suis confiante ! ». Belle performance également pour les deux « légères » de l'équipe, Liza Gateau en -44 et Léa Metrot en -40 qui finissent 2ème. Elles réalisent une compétition sans bavures avant de s'inclienr en finale.

La Marseillaise a donc retenti une seule fois lors de la première journée. Un bilan plutôt lourd pour les garçons vient tacher la très bonne prestation des féminines.

Jour 2 : Féréol facile
La deuxième journée de compétition appelait les « lourds » à se confronter dans l'arène de Zagreb. Mais comme la veille toujours pas de médailles pour les masculins tricolores. Hormis le beau parcours du +90kg Vincent Hutin qui classe 5ème, les sept engagés lors de cette seconde journée ne ramènent aucune breloque. Comme la veille, l'équipe de France
s'est reposée sur les féminines pour décrocher les médailles.

La -70kg Morgane Ferrol, s'est baladée en ne concédant qu'un seul wara-ari sur l'ensemble de la compétition. En finale, elle conclut au sol sur un beau sankaku-jime. De bon augure pour la suite des échéances internationales. En +70kg, Laura Fuseau et Taina Durant terminent respectivement 3ème et 5ème, la première s'imposant contre sa compatriote.

La France se classe finalement 3ème au classement des médailles (2 or, 2 argent, et 2 bronze) derrière la Hongrie et le Brésil. Mais seules les filles ont brillé lors de ce tournoi puisque sur 12 engagés, 6 sont médaillées.



Réagir à cet article