Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Interview

Bernard Tchoullouyan : "Iddir est le plus grand technicien du circuit" Interview / dimanche 12 mars 2017 / source : alljudo


Le plus titré des judokas marseillais a passé sa journée dans les tribunes du Palais omnisports. Il nous donne son avis sur la compétition ...et sur le judo français. Sans langue de bois.

Un championnat de France dans votre ville, c'est important ?
Bien sûr. C'est une excellente chose pour Marseille ! Malheureusement, le stade était loin d'être plein aujourd'hui et c'est dommage d'avoir mis des places à 15 euros.

Qu'avez-vous pensé du niveau de la compétition ?
Les meilleures Françaises ont combattu aujourd'hui et le niveau est excellent. Champigny l'emporte avec trois titulaires de l'équipe de France dans ses rangs. Ce n'est pas un hasard. L'équipe la plus complète l'a emporté. J'ai bien aimé aussi l'OM. Le club a aligné des jeunes et on a réussi a passé deux tours. C'est très encourageant. Je les vois deux fois par semaine, notamment pour une séance technique. Je me déplace peu, je n'ai jamais aimé cela.

Que pensez-vous de notre génération de judokas français ?
La génération est excellente chez les filles. Cela semble plus compliqué chez les garçons.

Vous étiez réputé pour votre technique exceptionnelle. Vous avez un héritier ?
Le plus beau technicien aujourd'hui, c'est Alexandre Iddir. Je l'ai eu d'ailleurs avec moi chez Lagardère. Il faisait déjà son ippon-seo-nage à l'époque. Même au niveau mondial, pour moi, c''est le plus grand technicien du circuit. Ce qui lui manque, c'est la hargne. Il perd des combats qu'il ne devrait jamais perdre. Mais je suis optimiste, la hargne, cela s'apprend et il est encore jeune.

Et vous, la hargne, vous l'aviez ?
Je l'ai eue avant la technique. Au départ, ma technique n'était pas bonne du tout, je l'ai travaillée. Le judo, c'est un savant équilibre en hargne et technique. C'est cela qu'il faut trouver pour réussir.

Propos recueillis par Laurent Acharian

 


Le palmarès de Bernard Tchoullouyan

Réagir à cet article