Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Champigny champagne ! Article / samedi 11 mars 2017 / source : alljudo - Justin & Laurent Acharian


Triomphe de l'armada du Red Star Champigny dans ces championnats de France par équipes à Marseille où Romane Dicko a marqué une nouvelle fois les esprits avec sa victoire contre Emilie Andéol, la championne olympique en quarts.

Après les championnats de France individuel à Montbélliard, l'élite nationale avait rendez-vous dans le sud, à Marseille, pour la compétition par équipes. A quelques encablures du Stade Vélodrome, les féminines ont lancé les hostilités aujourd'hui pour une compétition riche en émotions qui s'est terminée avec un tableau de championnat d'Ile de France (en demie finale : Red Star Champigny, Flam 91, Maison-Alfort, Montreuil). 

Que retenir de cette journée ?

Un match tout d'abord. Celui de Romane Dicko la championne de France de 17 ans face à la championne olympique Emilie Andéol (voir la vidéo). Un o-soto-gari compté wazari qui s'apparente à un passage de témoin entre la jeune femme qui tirait pour l'occasion pour Montreuil et la combattante de Champigny. Romane a passé sa ceinture noire depuis les France, elle a perdu aussi au premier tour du tournoi de Paris pour ses grands débuts au niveau international, mais elle a marqué les esprits au cours de cette journée où elle a été impériale. Qui pourra arrêter la jeune femme qui dégage une telle maturité, un tel calme en toutes circonstances ? Vivement la suite mais Emilie Andéol doit déjà se poser quelques questions sur la concurrence nationale.

Cette victoire n'a pas eu de conséquence pour le Red Star Champigny qui disposait aujourd'hui d'une armada imprenable avec Amandine Buchard, Lola Benarroche, Clarisse Agbegnenou, Clémence Eme, Emilie Andéol et Eva Bisseni. Un véritable rouleau compresseur vainqueur successivement en quarts de finale de Montreuil, en demi-finale de Flam 91 et en finale, de Maison-Alfort. Une équipe bien trop forte aujourd'hui où Audrey La Rizza et Barbara Harel, les deux entraîneurs, ont su insuffler un état d'esprit et une envie collective qui faisaient vraiment plaisir à voir. L'addition de stars ne fait pas une équipe. A Champigny, si, et les deux ex-championnes n'y sont pas pour rien.

Dans cette équipe, deux athlètes ont fait très forte impression : Amandine Buchard qui semble se défaire de ses vieux démons. Après une interview expiatoire dans le Parisien du jour dans laquelle la jeune femme s'en est pris très violemment à la fédération ( « Ils m'ont rendue psychopathe »), Amandine a marché sur l'eau toute la journée dans sa nouvelle catégorie (-52kg). Tout y est passé jusqu'à ce kata-guruma autoritaire en finale contre Romane Yvin, troisième des derniers championnats de France.
Même constat pour la vice-championne olympique Clarisse Agbegnenou qui n'a pas eu besoin de combattre en finale puisque Lola Benarroche avait fini le travail contre Laura Holzinger au combat précédent.

Belle journée également pour Flam 91 qui monte sur le podium après sa victoire dans la petite finale contre l'AJA Paris XX d'Alexandre Borderieux, avec une mention spéciale pour Marie-Eve Gahié, très en forme, qui a remporté tous ses combats. L'Etoile Sportive de Blanc Mesnil qui présentait des judokates aux palmarès garnis comme Priscilla Gnetto, Madeleine Malonga, Margaux Pinot ou encore Clarisse Habricot complète le podium mais pouvait certainement espérer mieux.


Résultats des France 1e div par équipes 2017

Réagir à cet article