Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Tokyo : sale temps pour les Français Article / vendredi 2 decembre 2016 / source : alljudo


Une cinquième place pour Hélène Receveaux (-57kg) … et c’est tout. Une première journée à vite oublier pour les Français au Grand Chelem de Tokyo.

Du juji-gatame au menu pour Hélène Receveaux, qui après avoir battu la Brésilienne Crude sur cette technique, la subissait de la part de la Japonaise Tamaoki, au terme d’un étourdissant enchaînement au sol, tout en mobilité. En repêchage, après avoir passé la Coréenne Jandi Kim (1 shido à 0) elle s’incline pour le bronze contre la Mongole Dorjsuren, d’un yuko sur seoi inversé.

Présente également dans le tableau des moins de 57kg, Priscilla Gneto s’incline dès le premier tour face à la Canadienne Klimkait, yuko sur sode-tsuri-komi-goshi. Si le judo est toujours là et l’attitude entreprenante, la médaillée de bronze des JO 2012 n’a pas encore l’impact nécessaire pour faire mouche dans cette catégorie qu’elle découvre.

Sa petite sœur Astride Gneto (-52kg) n’aura pas eu l’occasion de s’exprimer sur ce tournoi, alors qu’elle semblait dans de bonnes dispositions. Elle subit la loi, dès le premier tour, de la Japonaise Abe en se faisant embarquer dans un joli sode après 1’36 de golden score.

Malheureux Walide Khyar (-60kg) qui, après sa bévue au 2e tour des JO, s’incline hansokumake dès le 1e tour face au Chinois Chen pour une touchette à la jambe, alors qu’il menait de deux shidos. Le très haut-niveau ne supporte pas la moindre erreur, le jeune champion d’Europe est en train de l’apprendre à ses dépens.

Enfin Alexandre Mariac s’incline au 2e tour face à l’un des cadors de la catégorie de Coréen An Baul, champion du monde 2015 et vice-champion olympique cet été à Rio. Le récent champion de France a tenté d’imposer son judo, mais il se fait punir à mi-combat sur un uchi-mata à ras du sol du Coréen.

Retour sur terre pour l’Italien Fabio Basile, qui après avoir survolé le tableau des moins de 66kg lors des JO, c’est heurté à la dure réalité du circuit, en s’inclinant sèchement face au jeune Japonais Norihito Isoda (21 ans), récent vainqueur de la Coupe du Kodokan, mais sans références au niveau international chez les seniors. Dominé à la garde, balloté dans tous les sens, l’Italien s’incline très logiquement sur osae-komi. Les prochains mois nous dirons s’il est capable de retrouver son niveau de Rio.

 


Résultats du Grand Chelem de Tokyo
Le ippon du jour

Réagir à cet article