Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Interview

Gévrise Emane : \'j\'aurais aimé rencontrer Bosch\' Interview / vendredi 28 septembre 2007 / source : alljudo.net


La nouvelle championne du monde des moins de 70 kg qui profite actuellement de quelques semaines de repos, a accepté de répondre aux questions de alljudo.net.

Est-ce que tu peux nous décrire comment tu t’es sentie durant ta journée victorieuse aux championnats du monde ?
Je me suis sentie très bien toute la journée. Mon binôme avec Cathy Fleury a très bien fonctionné. La journée a été très longue mais j’ai su restée concentrée, avant de pouvoir libéré mes émotions après la victoire.

Maintenant comment va s’organiser la suite de la saison ?
Pour commencer j’ai droit à un mois de vacances. Ensuite il y aura la tournée au Japon, les championnats de France en janvier, le tournoi de Paris dans la foulée, puis, j’espère, les championnats d’Europe.

Tu penses travailler de nouvelles choses ou plutôt continuer à travailler sur tes points forts ?
On va dire les deux, mais c’est vrai que j’essaye de mettre en place des nouvelles choses comme ippon-seoi-nage debout, que je commence un petit peu à passer.

Si tu pouvais prendre une technique à un autre judoka tu prendrais quoi ?
Il y a le o-soto-gari de Lucie Decosse, avec sa reprise d’appuis très rapide, et le ippon-seoi-nage debout de Tanimoto, que je trouve vraiment magnifique.

Est-ce qu’il y a des filles fortes dans la catégorie des moins de 70 kg que tu n’as jamais rencontrées ?
Il y a la Coréenne qui était aux championnats du monde et qui est pas mal du tout. La Chinoise je ne l’ai rencontrée qu’une fois en 2003, sinon les autres je les ai toutes rencontrées.

Ronda Rousey, tu l’avais déjà rencontrée avant la finale des championnats du monde ?
Non jamais, je l’avais juste vue en vidéo. Mais j’aurai préférer rencontrer Bosch, car il y avait une petite revanche à prendre – la Néerlandaise l’avait battue en finales des championnats du monde 2005 -.

Tu étais surprise de te retrouver face à Rousey en finale ?
C’est sûr que l’affiche attendue c’était Emane-Bosch, mais je n’ai pas été surprise. Quand j’ai vu ce qu’elle faisait tout au long de la journée ça paraissait vraiment possible.

Parallèlement à ta carrière sportive tu poursuis des études. Que fais-tu exactement ?
Je suis en Master 2 de Management Public et Gestion des Collectivités Territoriales option politique de la Ville. Auparavant j’ai obtenu le Master 1 et une licence de droit.

As-tu déjà une idée de projet professionnel pour ton après-carrière ?
A travers les stages que j’ai effectué cela commence à se préciser. J’aimerais m’orienter vers le domaine du sport et de la cohésion social, travailler sur le sport dans la politique de la ville.

Avec tout ça, lorsqu’il te reste un peu de temps pour les loisirs tu fais quoi ?
Rien de spécial. Un peu de cinéma, et j’en profite surtout pour aller voir mes amis. Sinon des repas en famille, et j’écoute de la musique.

Y-a-t-il un autre sport dans lequel tu te serais bien vue faire carrière ?
Une fois lors des Etoiles du Sport j’ai eu l’occasion d’essayer l’escrime face à Laura Fessel, la Guêpe en personne. Cela m’avais bien plus, le rythme cardiaque monte vite d’un coup et je m’étais dit que cela pourrait faire une bonne préparation pour le judo.

Si tu devais résumer ton caractère en quelques mots ?
Je suis une lionne indomptable !

Dans le code moral quelle est la valeur qui te ressemble le plus ?
La sincérité…, attend, il faut d’abord vérifier si c’est bien dans le code moral (rires).

Tu soutiens deux associations caritatives, de quoi s’agit-il ?
J’apporte mon soutien aux Enfants du Jardin, une association qui vient en aide à des enfants qui souffrent d’une carence au niveau des protéines, ils ne parviennent pas à les assimiler. J’aide également Solidarité Afrique Internationale, qui s’occupe d’un orphelinat à Yaounde au Cameroun.

le CV de Gévrise Emane



Réagir à cet article