Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Tournoi Grand Chelem de Tokyo Article / lundi 13 decembre 2010 / source : alljudo.net


Avec quatre médailles (2 or, 1 argent, 1 bronze) l'équipe de France termine deuxième lors d'un Grand Chelem de Tokyo largement dominé par les Japonais.

Après des championnats du monde plutôt décevant, l'équipe de France féminine a repris des couleurs en remportant les quatre médailles obtenues ce week-end par le camp français. Pourtant privées de leurs leaders Frédérique Jossinet et Lucie Decosse, les Bleues ont bénéficié des premières victoires en Grand Chelem de Clarisse Agbegnenou (63 kg) et d'Audrey Tcheuméo (78 kg). Point commun entre les deux jeunes filles, elles évoluent dans des catégories ou la concurrence nationale est forte. Après sa victoire aux championnats de France, Clarisse Agbegnenou s'est une nouvelle fois imposée en finale face à Gévrise Emane. Même s'il est encore un peu tôt pour affirmer qu'Agbegnenou est devenue la leader française de la catégorie, elle continue sa spectaculaire progression et elle est désormais sur la même ligne que Gévrise Emane. La championne du monde 2007 confirme quant à elle, après ses victoire à Paris et à Moscou, qu'elle se sent particulièrement à l'aise sur les Grand Chelem. En -78 kg, en revanche, la hiérarchie nationale est pour l'instant établie, Tcheuméo est devant, et les autres sont derrières. Championne de France, vainqueur de son premier Grand Chelem, avec au passage une victoire sur sa concurrente Lucie Louette, Audrey Tcheuméo va maintenant pouvoir se concentrer sur ce qui doit légitimement être son objectif : remporter les championnats du monde à Paris en 2011. Un objectif qui trotte certainement déjà dans la tête d'Anne-sophie Mondière, troisième en +78 kg, et qui est redevenue en l'espace de quelques mois, la seule lourde française de niveau mondiale.

Chez les garçons, la belle impression laissée lors des championnats du monde, a fait place à un zéro pointé. Les motifs de satisfaction sont à mettre au crédit de Loic Korval (5e en 66 kg) et Antoine Jeannin (5e en 81 kg). Même s'il butte en quarts de finale sur la puissance du Monghol Haashbaatar, Loïc Korval, qui reprenait la compétition, semble désormais décidé à pratiquer un judo plus posé. Après avoir franchi un cap en décrochant le bronze lors des derniers championnats du monde, il s'engage certainement dans la bonne voie pour franchir les derniers échelons de la hiérarchie mondiale. Leader actuel des moins de 81 kg, Antoine Jeannin continue d'être régulier, à défaut de réaliser des coups d'éclats. Dans les prochaines semaines il devra contenir le retour au premier plan d'Axel Clerget, et obtenir des résultats internationaux probants s'il veut prouver qu'il est mieux qu'un leader par défaut.


Classement par pays
Les vidéos du Grand Chelem de Tokyo de judo

Réagir à cet article