Judo : les actualités du judo en France et dans le monde - Article

Finir en beauté Article / samedi 11 septembre 2010 / source : alljudo.net


La dernière journée sera décisive pour l'équipe de France. En cas de nouvelle médaille on pourra considérer qu'elle est revenue à son meilleur niveau.

-48 kg : Frédérique Jossinet. Chances de médaille : 30%
A 34 ans, Frédérique Jossinet (2e à Paris, 2e à Rio) a démontré qu'elle était toujours capable de se hisser au meilleur niveau mondial pour les grands rendez-vous. Sauf mauvaise surprise, elle devrait rencontrer, en quarts de finale, la championne olympique Alina Dumitru, qui a pris l'ascendant sur elle depuis quelques années. Ensuite ce sera soit la demi, soit les repêchages avec de réelles chances de médailles, puisque, depuis 2003, la Française a été médaillée à tous les championnats du monde.

-48 kg : Laetitia Payet. Chances de médaille : 5%
Si tout se passe bien Laetitia Payet devrait rencontrer la Japonaise Tomoko Fukumi, championne du monde en titre, au troisième tour. Là, il faudra un exploit sinon il en sera fini de ses chances de médailles. 

-66 kg : Loïc Korval. Chances de médaille : 10%
Logiquement c'est le Coréen Joo-jin Kim qui devrait se dresser sur la route du Français en huitième de finale. Double vainqueur du tournoi de Paris (2008 et 2010), Kim Joo-Jin reste sur une belle deuxième place à Moscou. Pour passer l'obstacle Coréen, puis pour aller chercher une médaille qui marquerait un cap dans sa progression, Loic Korval devra certainement ajouter un peu de sens tactique à son judo d'inspiration. Il en a le potentiel.

-66 kg : David Larose. Chances de médaille : 15%
Pour rêver d'un podium, David Larose devra probablement se défaire de l'Espagnol Sugoi Uriarte au troisième tour. Vice-champion du monde, et champion d'Europe en titre, Uriarte, à défaut d'être un grand technicien, est adversaire difficile à manœuvrer. David Larose, qui semble à 25 ans arriver à maturité sportive, possède les atouts pour le battre et pour aller décrocher sa première médaille dans un grand championnat seniors. 

-60 kg : Sofian Milous. Chances de médaille : 15%
Perturbé dans sa préparation par des blessures, il est difficile de savoir si Sofiane Milous sera capable de reproduire le niveau de performance qui lui a permis de remporter, à la surprise générale, les championnats d'Europe 2010. Avec un tableau bien copieux, dans lequel les adversaires les plus dangereux se nomment Amartuvshin Dashdavaa (MGL), Arsen Galstyan (RUS) et Hiroaki Hiraoka (JPN), il est difficile de tomber dans un optimisme béat concernant les chances du Niçois. On fait tout de même confiance à son fighting spirit et à sa capacité à se transcender.



Réagir à cet article